Le Réseau national de la jeunesse du Mali lance le 2ème forum national de la jeune fille

3
La salle de conférence du Centre Aoua Keïta a abrité la conférence de presse de lancement des activités du 2ème forum national de la jeune fille du Réseau national de la jeunesse du Mali (RENAJEM). C’était le jeudi 30 novembre 2017. Cette conférence de presse entre dans le cadre de l’organisation de la 2ème édition du forum national de la jeune fille prévue du 14 au 16 décembre 2017 à Bamako sur le thème : Droits des jeunes filles : une condition pour l’autonomisation, le développement durable et la paix sociale. Ladite conférence de presse de lancement était placée sous la présidence de Mme Dicko Oumou Touré, ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, empêchée, mais représentée par l’un de ses conseillers techniques, M. Moussa Guindo. Alioune Gueye, président du Conseil d’administration du Renajem et Mme Touré Fatoumata N’Diaye ont co-animé cette conférence de presse, en présence du représentant du ministère de la jeunesse et de la construction citoyenne et du directeur adjoint de la direction nationale de la jeunesse, M. Dramane Sidibé. Après avoir situé le forum dans son contexte, Alioune Gueye soulignera que l’accès et le maintien à l’école, l’éducation de qualité, la prévention et la prise en charge sanitaire, le leadership féminin et l’entreprenariat constituent des politiques nationales et internationales établies par les Etats pour promouvoir le potentiel de la jeune fille. D’après lui, l’objectif général du forum vise à mobiliser les filles, les autorités et les partenaires autour de la problématique liée à la protection, à la promotion et au respect des droits des filles. Pour sa part, Mme Touré Fatoumata N’Diaye, présidente de la commission d’organisation du forum, a axé son intervention sur les activités et les différents thèmes retenus tout au long du débat de la 2ème édition du forum, qui aura lieu du 14 au 16 décembre 2017. Elle a noté entre autres le lancement du site Web du Renajem, des échanges sur des thèmes : -politique nationale du genre : Quelles actions concrètes en faveur de la jeune fille, -maintien des filles à l’école, une alternative à la réalisation du dividende démocratique… Selon Mme Touré Fatoumata N’Diaye, le forum regroupera environ 300 participants (Jeunes filles et femmes-acteurs de la société civile et autorités nationales) de toutes les régions du Mali et des 6 communes du district de Bamako. Placé sous la coprésidence de plusieurs ministres du gouvernement, ce forum mobilisera également des députés, des femmes chefs d’entreprises ou d’institutions de la République. Ousmane DIAKITE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here