Sans vergogne

11
Il y a deux semaines, le ministre Bathily devait aller en mission dans la région de Sikasso : Bougouni, Kadiolo, Zegoua et Sikasso ville. L'argent pris au niveau de l'Office malien de l'habit, pour cette mission, même annulée, n'a été pas reversé. Par ailleurs, les bâtiments de l'Etat sont vendus clandestinement (sans appel d'offres) en toute violation de la loi et à vils prix aux privilégiés commerçants du ministre qui sont en train d'élever des bâtisses au centre commercial de Bamako, à la grande surprise des citoyens. Pendant la période de suspension des délivrances des titres fonciers, le ministre a ordonné plus de 2000 dérogations à Bamako et environs, si bien que la pyramide légale s'est renversée : les exceptions sont devenues le principe. La fraude et le vol légalisés. Mais comment le ministre peut-il justifier toutes ces dérogations et qui en sont les bénéficiaires et à quel prix ? Il y a en outre une déréglementation du foncier à Dio ; les ventes et les acquis sont mis en cause créant des incidents à la mairie de la ville. Le ministre Bathily, soi-disant ministre du peuple, est source d'insécurité juridique. Par sa faute, l'Etat fut condamné à payer des milliards de Fcfa aux victimes des démolitions ordonnées à Souleymanebougou et autres. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here