Célébration du Maouloud 2017 : le soufisme se porte à merveille.

3
La communauté des soufis du Mali était au Stade Modibo Keita le 23 Novembre 2017 pour célébrer le lancement des activités de maouloud cumulées au 20ème anniversaire de la nomination du guide spirituel maitre Tidjanya au Mali. La cérémonie était présidée par le guide spirituel des soufis au Mali Cheick Soufi Bilal Diallo en présence Mamadou B Keita maire de la commune I, du secrétaire général de la fédération des associations pour la paix universelle M Déna Parfait et d’autres personnalités du pays. L’objectif de cette cérémonie était de lancer les activités de la célébration de la naissance du prophète Mohamed (psl) et de fêter le 20 anniversaire de la nomination Cheik Soufi Bilal Diallo comme Kalfa universel. Commencé le 24 Novembre, les activités prendront fin jusqu’au baptême du Prophète Mohamed (psl). Le thème de cette année est « le soufisme, merveille du cœur ». La semaine sera couronnée par les activités (football, athlétisme, lutte traditionnelle et le basket-ball) sportifs, artistique, des débats, des prêches et la lecture du coran etc. Le secrétaire général de la fédération pour la paix universelle M Déna Parfait, a expliqué en long et large l’importance du cœur dans tous les parcours de l’être humain. Pour lui, il y a quatre types de cœur dont le cœur des enfants, le cœur du frère et sœur, le cœur du mari et la femme et enfin le cœur des parents. Le cœur est la partie la plus noble de l’homme. Il connait Dieu, œuvre pour lui, chemine vers lui, jouit sa proximité et du dévoilement de ce qu’il a auprès de lui. Les autres organes et membres sont ses suivants et ses domestiques dont le cœur se sert comme les rois se servent de leur esclaves. Pour sa part, le guide spirituel des Soufis du Mali Cheick Soufi Bilal Diallo soulignera que le Maouloud marque une nouvelle ère d’espérance pour l’humanité toute entière. Selon lui, le thème de cette année qui est « le soufisme, merveille du cœur » permet aux musulmans de renforcer d’avantage leur capacité dans la bonne pratique de l’islam. Le cœur est la source la plus profonde de tout élan moral jaillit du cœur et est le noyau central de l’être humain. Sache que le cœur est la partie la plus noble de l'homme. Il connaît Dieu, œuvre pour lui, chemine vers lui, jouit de sa proximité et du dévoilement de ce qu'Il a auprès de lui. Les autres organes et membres sont ses suivants et ses domestiques dont le cœur se sert comme les rois se servent de leurs. La cérémonie a enregistré la présence de Mme Koné Assan Coulibaly marraine de cette édition et de Seydina Oumar Cissé parrain de la nuit du lancement, Chiacka Diarra et Badiè Hima. Boubacar D Wagué Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here