Devant la presse, Oumou CAFO présente au Peuple Malien ses excuses les plus sincères suite à l’affaire de l’écharpe aux couleurs de l’Azawad à Bamako

5
Cette semaine et la semaine dernière, les débats sur les réseaux sociaux et dans d’autres endroits auront été dominés par celle que l’on peut appeler « l’affaire de l’écharpe». En effet, lors des Assises des femmes sur la paix et la réconciliation tenues à Bamako du 25 au 28 novembre 2017, une dame de la ville de Kidal, du nom Mme Minetou Wallet Bibi, portait une écharpe aux couleurs de l’Azawad. Choqués et indignés par l’acte et préoccupés pour l’unité du pays, certains Maliens ont demandé la démission du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Traoré Oumou Touré, initiatrice de la rencontre. Elle a animé le lundi le 4 décembre 2017 à la Maison de la Presse une rencontre avec les hommes de médias, pour donner sa version des faits. Devant la presse, elle a félicité les Maliens qui se sont préoccupés pour l’unité du pays en jouant un rôle de veille citoyenne. A ceux-ci et à l’ensemble du Peuple Malien, elle a présenté ses sincères excuses, suite à cet acte provocateur dont le Mali n’a pas besoin en ce moment. Pour elle, le comportement de Minetou Wallet Bibi est d’autant plus incompréhensible que la participation aux assises était conditionnée à la possession de la carte d’identité nationale ou de la carte NINA ou encore d’un passeport malien en cours de validité. «Minetou Wallet Bibi, à la base de l’incident, est détentrice du passeport malien n° B0943885. Ce passeport, établi le 15 avril 2015, est valable jusqu’au 15 avril 2020. A travers ce document, elle reconnait son appartenance au Mali», précise-t-elle. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here