FORUM DES EDITEURS AFRICAINS DE LA PRESSE /TAEF : Makan Koné élu secrétaire général

3
M Makan Koné, le nouveau secrétaire général de TAEF a animé hier un point de presse à la Maison de la presse. Il était accompagné par l’un des fondateurs du TAEF en la personne de Sadou Yattara, et de Dramane Aliou Koné président de la Maison de la Presse. C’est dans le cadre de faire la presse un pilier essentiel de l’Etat de droit et de bonne gouvernance en Afrique que 200 journalistes (directeur de publication, rédacteur en chef et éditorialistes se sont réunis à Midrand en Afrique du Sud pour mettre en place le TAEF. Cette structure créée en 2003, le TAEF a pour objectif de sensibiliser les journalistes africains au traitement des problèmes africains, d’accorder au continent africain la place qu’il mérite dans la couverture des événements ; d’apporter une contribution significative aux médias gouvernementaux afin de leur permettre de mieux servir les intérêts du public ; de mettre en synergie les efforts et les expériences des éditeurs africains pour un développement durable des médias du continent entre autres. Sadou Yattara journaliste membre fondateurs du TAEF après avoir exposé l’historique de la création de l’association, dira que le Mali est l’un des pays initiateurs. Selon lui, de sa création à aujourd’hui, notre pays s’est bien comporté et se classe troisième. Le TAEF a ses démembrements dans chaque région d’Afrique. A ses dires le TAEF s’oriente vers trois directions qui sont entre autres, trouver des synergies pertinentes entre éditeurs (responsables des médias) d’Afrique ; défendre et promouvoir la liberté de la presse et l’indépendance économique des médias, condition essentielle de cette liberté ; contribuer au développement des entreprises de presse en favorisant les échanges et les contacts entre les forums nationaux, entre les responsables. Par ailleurs, le nouveau secrétaire général du TAEF M Makan Koné ancien président de la Maison de la Presse et qui aura un mandat de deux ans, se réjouit de cette confiance en lui. Selon lui, cette distinction prouve le dynamisme du Mali au sein du TAEF. Il soulignera qu’il va tout mettre en œuvre pour honorer le Mali et atteindre les objectifs de sa mission. Toutefois, il demande l’accompagnement de tous les journalistes maliens. Diam Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here