Mali-Météo fait la synthèse des activités du Groupe de travail pluridisciplinaire et du Cadre national pour les services climatiques de la campagne agricole 2017-2018

5
L’Agence Nationale de la météorologie a organisé le mardi 5 décembre 2017 à son siège, dans la zone aéroportuaire, l’atelier de synthèse des activités du Groupe de travail pluridisciplinaire (GTP-SA) et du Cadre national pour les services climatiques (CNSC) de la campagne agricole 2017-2018. L’ouverture des travaux de cette rencontre, présidée par Mme Tandia Fanta Traoré, Directrice générale adjointe de Mali-Météo, s’est déroulée en présence des responsables des points focaux du CNSC et du GTP-SA, des agents de Mali-Météo et d’autres invités. Ainsi, dans son mot d’ouverture, Mme la DGA soulignera que la variabilité du climat et les changements climatiques sont des facteurs qui contribuent à l’aggravation de la pauvreté, de l’insécurité alimentaire et à la faiblesse du taux de croissance économique dans notre pays. « C’est dans ce contexte que nous cherchons à mettre en place depuis un certain nombre d’années, le CNSC afin d’améliorer la fourniture des services climatiques au monde rural. Cela dans l’optique d’améliorer notamment la production et la productivité agricole» indique-t-elle. Pour atteindre cet objectif, durant la période de mai à octobre 2017, le GTP-SA a mené des activités de collecte de données de base et d’informations sur le terrain, de traitement et d’analyse d’évènements en lien avec le climat et les prédictions saisonnières. Cela afin établir des dispositions nécessaires à la réussite de la campagne agricole sur l’ensemble du pays. Elle notera que ces résultats d’analyse, à savoir les avis et conseils élaborés tous les dix jours sous forme de bulletins, ont été régulièrement mis à la disposition des utilisateurs par les canaux les plus appropriés. Il importe de retenir que ces informations permettent une meilleure prise de décision dans la planification des activités et l’exploitation des ressources ainsi que la rationalisation des opérations de pluies provoquées. Elles contribuent aussi à l’amélioration des productions culturales et hydroélectriques durant la campagne 2017-2018, en dépit de l’arrêt précoce des pluies cette année conformément aux résultats des prévisions saisonnières élaborés par les experts. Cette rencontre aura permis aux participants, en qualité des producteurs et d’utilisateurs de ces informations, de faire le point de l’assistance fournie au monde rural durant cette campagne. Elle aura aussi permis d’apprécier les impacts des opérations de pluies provoquées, de mettre en exergue les avantages des services climatiques mis à disposition et aussi d’appuyer dans l’identification des lacunes éventuelles et des solutions qui peuvent les amoindrir à travers des recommandations fortes formulées. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here