Prise de bec entre les députes Moussa Timbine et Mahamadou Hawa Gassama a Bagadadji : Le pire évité de justesse !

10
Mardi, lors de l’interpellation du ministre Abdoulaye Diop par le député Mahamadou Hawa Gassama, la salle de délibération a failli se transformer en ring de boxe. Qui l’aurait cru ? N’eut été la promptitude de certains députés, notamment Mamadou Diarrassouba, Mody N’Diaye, pour ne citer que ceux-ci, l’Assemblée nationale allait en effet servir de scène de spectacle aux élus. Le pire a heureusement été évité. Car le grand coup de bec qui a opposé les deux adultes allait visiblement très mal se terminé. Et cela, en direct sur la chaîne de télévision nationale, ORTM. Que s’est-il réellement passé ? Tout est parti lorsque Gassama a voulu outrepasser les points inscrits à l’ordre du jour, en y ajoutant la question de la Libye. Malgré les mises au point du Président Issaka Sidibé, le bouillant député élu à Yélimané, se pensant dans une salle de meeting, n’a pas voulu obtempérer. C’est ainsi que Timbiné a proféré des mots qui l’ont vraisemblablement choqué. « Président, Moussa Timbiné m’a manqué de respect. Il me dit de me respecter », s’est indigné le député Gassama. Avant de demander au Président d’exiger à ce que Timbiné vienne présenter publiquement ses excuses au pupitre. Sur place, Moussa Timbiné a pris la parole en retirant ses mots. Comme si tout cela ne suffisait pas aux yeux du député de Yélimané, soutenu par certains de ses collègues de l’opposition, il s’est alors mis à proférer des propos maladroits non seulement à l’endroit des députés du RPM, mais aussi ceux de la CMP. Toute chose qui a suscité la colère des élus de la majorité présidentielle. Une véritable agitation s’en est suivie dans la salle. Toutefois, Issaka Sidibé a essayé de calmer le jeu en rappelant les uns et les autres à l’ordre. N’eut été la promptitude du député Mamadou Diarrassouba, qui su calmer le député Tounkara, ce dernier se dirigeait droit vers le député Gassama. Peu à peu, le calme est revenu. Quelques minutes plus tard, à la sortie de la salle Aoua Keïta, le même Mamadou Hawa Gassama ’s’en est pris au jeune député Moussa Diarra, élu en commune IV. Les deux hommes ont également proféré des injures graves. Des agents des forces de l’ordre et certains personnels du protocole ont vite réagi en s’interposant entre les deux députés afin d’éviter qu’ils se donnent des coups de poing. Quelle honte pour nos élus qui doivent montrer l’exemple. Cela n’est pas digne d’une Assemblée nationale comme celle du Mali. Si nos députés ne se respectent pas, ce ne sont pas les autres qui vont nous considérer. Les débats ont beau être houleux à l’Hémicycle, ils doivent se faire dans les règles de l’art et dans le plus grand respect. Sachons donc raison garder ! Jean Goïta Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here