Retour volontaire de la Libye : 500 migrants maliens attendus d’ici fin décembre

6
Pour extraire les migrants maliens de l’enfer libyen, le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine avec le concours de ses partenaires, l’Organisation internationale pour la migration et le Conseil de base des Maliens de la Libye prévoit le rapatriement de près de 500 migrants ce mois-ci. Le ton de cette vague de rapatriement a été donné le mercredi 7 décembre par l’accompagnement en provenance de Tripoli de 152 volontaires dont deux femmes. La délégation était conduite par l’ambassadeur du Mali en Libye, Amadou Touré, invité par les autorités pour obtenir d’amples informations sur la situation de nos compatriotes vivant en Libye. Cette vague survient après l’évacuation de 123 autres volontaires accueillis le 24 novembre à l’Aéroport Président Modibo Kéita. A en croire le représentant de l’OIM au Mali, Bakary Doumbia, avec le concours du Mali, on procédera à l’évacuation de 500 de nos compatriotes en situation difficile en Libye, dont la plupart vivent dans les camps de détention et de rétention de migrants en Libye. L’ambassadeur Amadou Touré a invité la population au calme et d’éviter d’attaquer des Libyens au Mali pour ne pas compromettre davantage la situation des compatriotes vivant encore sur le territoire libyen, estimés entre 7000 et 9000 individus. “Les cas de vente d’esclaves sont des cas isolés, ce n’est pas général. C’est des milices qui occupent les champs des anciens dignitaires de la Libye et procèdent à ces pratiques esclavagistes sinon nous sommes en bonne collaboration avec le gouvernement d’entente nationale pour extraire les compatriotes des centres de détention”, dira-t-il. Le chef de cabinet du MMEAI, Moussa Aliou Koné, a félicité l’ambassadeur, l’OIM et le Conseil de base des Maliens de la Libye qui sont engagés aux côtés des compatriotes pour faciliter leur évacuation. Il a réitéré l’engagement du gouvernement à ne ménager aucun effort pour rapatrier les migrants maliens en situation difficile en Libye. 250 familles, soit environ 1000 personnes attendent d’être rapatriées. La priorité est du côté des personnes détenues, a indiqué M. Koné. A ce jour, près de 5000 migrants ont été évacués de la Libye. O. D. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here