Dr Hamadoun Touré candidat de de l’Alliance Kayira 2018 « Le Mali va droit au mur, il a besoin de sang nouveau »

41
Pour le premier candidat déclaré à la présidentielle de 2018, Dr Hamadoun Touré, porte étendard de l’Alliance Kayira 2018, le Mali a plus que jamais besoin d’un chef d’Etat a même capable de répondre aux vraies aspirations des Maliens. Et le candidat de l’Alliance Kayira 2018 en est un. Il a pris le devant en déclarant sa candidature à l’élection présidentielle de 2018, Dr Hamadoun Touré, ancien secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications (UIT) c’est de lui qu’il s’agit, est le porte étendard de « l’Alliance Kayira 2018 ». Samedi 9 novembre, au siège du mouvement, face à la presse, Dr Touré, très confiant de ce qui peut arriver au soir de l’élection présidentielle, a entretenu les journalistes sur la gouvernance actuelle au Mali, dévoilé sa stratégie avant de proposer des pistes de solutions. D’entrée de jeu, l’ancien secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications (UIT) a dénoncé la mauvaise gouvernance du pays par des hommes et femmes incapables d’apporter une solution aux préoccupations des Maliens. Pour lui, la gouvernance actuelle est caractérisée par la corruption et adoubée par un laissé aller à tous les niveaux de la vie socio-économique. Le directeur général de Smart Africa a mis le doigt sur la mauvaise politique de prise en charge des jeunes et des femmes. Ces couches, dira-t-il, qui représentent les piliers de toute une nation sont confrontées à des problèmes de tout genre : chômage exacerbé, difficulté d’accès aux financements, problème de santé, d’éducation… « On ne peut se développer sans apporter un soutien conséquent aux femmes et aux jeunes, fer de lance de tout pays ». Selon Dr Hamadoun Touré, « des milliards F CFA sont partis en fumée alors qu’ils pouvaient être utilisés pour soutenir les femmes et les jeunes ». Le candidat de « l’Alliance Kayira 2018 » a du coup affirmé que « le Mali à cause du comportement de ses dirigeants est entrain d’aller droit au mur ». Et de marteler « Les Maliens veulent le changement et du sang nouveau à la tête du pays ». La situation sécuritaire n’a pas été occultée. Pour Dr Touré, la politique des autorités n’est pas sans reproche. « Le Mali a fait des choix qui ne sont pas corrects ». Déçu comme la plus part des Maliens sur le mode de gouvernance, le « Docteur Honoris causa » de plusieurs Universités ayant fait ses preuves sur le plan national et international et disposant d’atouts avérés, ambitionne de mettre son expérience à la disposition des Maliens « pour redresser la situation chaotique du pays ». Il a laissé entendre que lui et ses camarades de l’Alliance vont présenter aux Maliens un projet de société sous forme de Manifeste à même de répondre aux attentes. « Nous disposons des solutions simples que nous voulons mettre à la disposition des Maliens. Nous voulons faire émerger un Mali nouveau». L’ancien conseiller spécial du président Aly Bongo (Gabon), de Patrice Talon (le président du Bénin), dit avoir fait le tour de certaines capitales africaines pour informer les chefs d’Etat amis de sa candidature à l’élection présidentielle. Sur le plan national, le « Macron malien » comme l’appel certains a déclaré que « l’Alliance Kayira 2018 » est en train de multiplier des contacts avec plusieurs associations et partis politiques et de personnalités politiques intègres afin de converger les points de vue pour soutenir sa candidature. « Nous sommes confiants à 50% qu’on va gagner sinon, je n’allais pas présenter ma candidature », a-t-il conclu. 64 ans, Hamadoun Touré a commencé sa carrière professionnelle au Mali en 1979, où il a acquis une solide expérience dans l’industrie des satellites en tant que directeur technique de la première station terrienne internationale du Mali. Il a ensuite intégré le Programme d’assistance et de développement d’Intelsat en 1985 avant d’être nommé en 1994, directeur du Groupe Afrique et Moyen-Orient à Intelsat, poste qui lui a valu une réputation de dirigeant énergique, du fait de son engagement sans faille au service de différents projets de connectivité régionale comme RASCOM. Directeur régional pour l’Afrique à ICO Global Communications, Dr Hamadoun Touré a été élu Secrétaire général l’UIT en 2007, réélu en 2010. Aujourd’hui, il est le directeur général de Smart Africa. C’est cette somme d’expérience qu’il entend mettre à la disposition des Maliens pour développer le pays.. L’Alliance Kayira 2018, un Mouvement politique qui compte fédérer les différentes sensibilités (partis politiques, associations, etc). Le lancement officiel de l’Alliance est prévu pour le 30 décembre prochain à Bamako. Amadou Sidibé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here