Forum Invest in Mali : Pari gagné pour les organisateurs

15
Du 07 au 08 décembre 2017 s’est tenu, à l’hôtel de l’Amitié la 1ère édition du Forum international invest in Mali, sous le thème : « Agriculture-élevage-énergie-infrastructures » et avec un slogan « Faire le pari du Mali ». Ce Forum a enregistré plus de 800 participants dont 200 venus d’ailleurs et plusieurs projets ont été au rendez-vous. La cérémonie d’ouverture de cette grande rencontre des investisseurs était placée sous la présidence du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. C’était en présence du premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga et certains membres du Gouvernement dont le ministre de la Promotion de l’investissement et du secteur privé, Konimba Sidibé ; du président du Conseil national du patronat du Mali, Mamadou Sinsy Coulibaly ; du président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, Youssouf Bathily ainsi que plusieurs personnalités de marque. Au cœur de l’Afrique de l’ouest, véritable creuset culturel, le Mali est aujourd’hui, un pays tourné vers l’extérieur, déterminé à booster son développement. Riche en ressources naturelles à exploiter et surtout, d’une jeunesse dynamique et déterminée, le pays veut reprendre son destin en main. Les Maliens, soutenus par une forte volonté politique, ont soif d’investissements privés pour les aider à libérer leur potentiel et ainsi améliorer leur situation économique et sociale. C’est dans ce cadre que le gouvernement, sous l’impulsion du président Ibrahim Boubacar Keïta, a organisé ce Forum Invest in Mali première édition. Ce Forum a permis aux investisseurs étrangers de découvrir la potentialité du Mali et les opportunités qu’il peut offrir dans le cadre des affaires. Le ministre de la Promotion de l’investissement et du secteur privé, Konimba Sidibé, a souligné que le Mali en plus que jamais besoin de ce Forum aujourd’hui en raison de l’existence d’un décalage négatif de son image à l’extérieur et la réalité sur le terrain. Selon lui, ce décalage est de nature à affecter la confiance des investisseurs à venir investir au Mali. Il a dit que notre pays doit convaincre forcement les investisseurs. A ses dires, l’objectif recherché de ce Forum est de les mettre en synergie dans une démarche structurée et volontariste, à travers la mise en œuvre d’actions qui seront de nature à assurer une croissance forte et durable. « Une initiative et une rencontre qui célèbrent l’entreprenariat et le dynamisme du secteur privé, tout en mettant en lumière le potentiel du Mali et qui, je l’espère deviendra au fil du temps un véritable espace de dialogue, de partage et de propositions où décideurs et professionnels se retrouvent pour discuter des potentialités économiques du Mali, nouer des partenariats et envisager ensemble l’avenir », a dit le président de la République Ibrahim Boubacar Keita lors de son discours d’ouverture de ce Forum. Il a fait savoir que ce rendez-vous est aussi une réponse à l’une des préoccupations du moment, celle de la création d’emplois, du recul du chômage et plus particulièrement pour les jeunes maliens. Aussi, il croit fermement que si l’on crée les conditions pour favoriser le développement et l’essor des entreprises privées, ces dernières constitueront, à terme, des centres de profits et un vivier d’emplois pour le bonheur de toute la population malienne. « C’est donc pour moi un moment privilégié et l’espace adéquat pour rendre un hommage appuyé à toutes ces femmes et ces hommes qui s’investissent jour et nuit pour l’émergence d’un secteur privé fort et dynamique », a-t-il souligné. Ainsi toujours selon le président de la République, le thème est d’un grand intérêt pour la vision qu’il a et continue d’avoir pour le Mali qui est de favoriser l’émergence d’un secteur privé fort, susceptible d’impulser une dynamique de croissance forte et durable afin de permettre et d’offrir des milliers d’emplois à la population et à la jeunesse du Mali. « Il nous invite à une réflexion sur le profil des efforts à entreprendre chacun à son niveau pour que le secteur privé puisse contribuer de manière significative et durable à la croissance économique et à l’amélioration des conditions de vies et d’existence de nos populations. C’est à la réalisation de cette noble et louable ambition que s’attèle le Gouvernement dans le cadre des réformes en cours pour l’amélioration des conditions d’investissements du secteur privé », a-t-il soutenu. Par ailleurs, il est à rassurer que la destination « Mali » demeure l’une des plus compétitives en Afrique de l’Ouest. Le Mali a un code des investissements hautement attractif et le cadre macroéconomique a été assaini et de nombreux indicateurs montrent des évolutions encourageantes dont vous êtes témoins : Un taux de croissance économique robuste avec une moyenne annuelle de l’ordre de 6% ; un dynamisme entrepreneurial sans précédent des jeunes qui représentent 65% de la population malienne et l’amélioration substantielle du climat des affaires qui place le Mali dans le peloton de tête des pays de l’UEMOA, avec des incitations fiscales très avantageuses ; un budget d’Etat qui priorise les secteurs moteurs de l’économie, notamment l’agriculture et l’énergie, les dépenses en faveur des forces armées et de sécurité, le secteur social, notamment en faveur des couches les plus vulnérables et les investissements structurants pour booster l’économie ; des avancées notables au niveau du retour de la paix et de la sécurité à travers la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation. En outre, pendant ces deux journées du Forum, il y a eu des panels, des conférence-débats sur les thèmes susmentionnés. Et les hommes d’affaires ont eu à faire des échanges riches, de débats sur les affaires, des prises de contacts B2B. Il faut ajouter que plusieurs projets porteurs ont eu des financements. Seydou Karamoko KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here