2ème édition de la fête des sciences : L’évènement prend une dimension nationale avec la prise en compte de plusieurs régions

5
L’amphithéâtre de la Faculté des Sciences et des Techniques (FST) de l’Université des Sciences, des Techniques et Technologies de Bamako (USTTB) a abrité hier lundi 11 décembre, la cérémonie d’ouverture de la 2ème édition de la fête des sciences. C’était sous la coprésidence du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et celui de l’Education Nationale. Selon Amadou Koné, président de la Commission d’organisation, la fête des sciences vise à promouvoir les sciences en mettant en place un cadre de vulgarisation sur les sciences fondamentales, expérimentales et appliquées au Mali. Cela dans le but de susciter l’attraction des élèves, en particulier les filles pour les sciences, technologies et innovations. Cette deuxième édition réunit en plus les élèves et étudiants de Bamako, ceux des régions telles que Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et Tombouctou, donnant ainsi une dynamique nationale à l’évènement, a indiqué Amadou Koné. Qui a émis le souhait de voir dans les prochaines éditions, la prise en compte des élèves d’autres horizons du pays. Pour lui, il est prévu durant les trois jours de l’évènement, (du 11 au 13 décembre), deux concours à travers lesquels, seront faites des évaluations sur la capacité d’assimilation et la curiosité des plus jeunes à la valorisation intellectuelle et industrielle, leur ingéniosité à confectionner des maquettes et leur inventivité à travers une mise en situation et leur niveau de culture générale. Cette fête sera également marquée par des tables rondes sur « sciences et numérique » et « sciences et changements climatiques » avec des experts nationaux. A sa suite, le doyen de la FST et le Recteur de l’USTTB ont salué tour à tour, cette initiative et félicité les organisateurs et leurs partenaires pour la réussite de l’évènement. Avant de promettre l’accompagnement de leurs structures respectives dans la promotion des sciences. Dans son discours d’ouverture, le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Pr Assetou Founè Samaké Migan a félicité les membres de la commission d’organisation de l’évènement ainsi que l’ensemble des structures partenaires ayant contribué à la tenue de cette 2ème édition de la fête des sciences. Pour elle, les sciences sont incontournables dans le développement d’un pays. D’où son appel aux élèves à s’intéresser à ce domaine. « C’est au moment où l’homme profite plus que jamais des retombées de la science et de la technique, au moment où la science et la technique sont devenues des ressources économiques essentielles au développement des pays et à leur positionnement en tant que puissance économique et militaire, que les jeunes se détournent des carrières scientifiques et techniques au point que l’enseignement, la recherche et l’industrie en viennent à manquer de ressources humaines »,regrette Pr Assetou Founè Samaké Migan. Qui dira que ce constat qui a fait l’objet d’analyse, de discussions et de recommandations lors de la 6ème édition du Conseil Supérieur de l’Education et de la Table Ronde sur l’Education interpelle tous les acteurs. La cérémonie a pris fin par la visite des différents stands de cette deuxième édition de la fête des sciences. Au cours de cette visite, les officiels ont été impressionnés par les talents des chercheurs maliens. Au niveau des stands de l’IPR IFRA, ils ont découvert les produits agricoles naturels du Pr Amadou K. Coulibaly. Il s’agit de produits cultivés sans engrais et sans pesticides chimiques. Modibo Dolo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here