Aboubacar Abdou Touré, Président du Mouvement Social pour le Renouveau (MSR) : « Il faut en 2018, une synergie d’actions de toutes les forces vives de la nation pour bouter l’insécurité hors de notre pays »

26
Le premier congrès statutaire du Mouvement Social pour le Renouveau (MSR) a pris fin le dimanche 26 novembre 2017, à la Maison Ainés. C’était sous le parrainage de l’ancien Premier Ministre Ousmane Issoufi Maiga, en présence du président du mouvement, Aboubacar Abdou Touré, des membres du bureau national politique, des militants et sympathisants du mouvement ainsi que les différents partis politiques. La tenue de ce 1er congrès rentre dans le cadre des activités de ce tout nouveau parti politique au Mali. Après avoir remercié les invités pour leurs présences, le Président du MSR, Aboubacar Abdou Touré a fait savoir que le parti réaffirme son adhésion à la déclaration universelle des droits de l’Homme ainsi que leur soumission à la constitution et aux lois de la République du Mali. Plus loin, il est revenu sur les traits caractéristiques du parti, à savoir la devise du parti, qui est l’union, la paix et le progrès. Ensuite, il a expliqué l’emblème du parti qui est un arbre de couleur blanche évoquant entre autres la stabilité, la durabilité, la solidité, l’aspiration du peuple malien à la paix et à une gestion transparente de la République etc. ainsi, il dira que l’idéologie du parti est la social-démocratie et que sa doctrine est basée sur les valeurs de l’égalité, de la liberté, de la justice, de la solidarité, du travail productif, de la tolérance, du droit à la différence et du mérite. Par ailleurs, il a brossé un tableau sombre de la situation actuelle du pays tout en demandant le retour sans condition des Forces Armés, de l’administration et des services sociaux de base. Et d’exhorter toutes parties en conflit de déposer les armes et d’œuvrer pour le développement, le vivre ensemble et la paix au Mali. Ainsi, il a déclaré un oui à l’alternance gage d’une vraie démocratie, mais qu’ils pensent que ni la majorité, ni l’opposition, ni le centre à eux seul ne pourront sauver le Mali. « Il faut pour notre pays en 2018, une synergie d’actions de toutes les forces vives de la nation pour bouter l’insécurité, la haine, la corruption hors de notre pays », a-t-il précisé. Sur le plan international, le Président du MSR a demandé une synergie des actions de lutte contre le terrorisme, un retour des Formes armées dans toutes les régions nord du Mali, une application sans conditions et sans délai des résolutions de l’ONU, une enquête internationale pour identifier les vrais responsables de ce qui se passe en Lybie qu’ils condamnent avec la dernière rigueur. Cette intervention a été suivie par celles des représentants des sections du parti. En substance, ces différents intervenants ont tous réitérés leurs engagements à œuvrer pour l’émergence du parti partout où ils seront. Ensuite, c’était le tour des partis politiques invités à la clôture de ce congrès. De ce fait, les représentants des partis sont revenu sur la situation alarmante du pays à savoir, le manque de perspectives pour le développement du pays, les multiples défis dont le pays est confronté que son l’insécurité, la mal gouvernance, ainsi que l’union et la cohésion pour un Mali prospère. Le Président de la jeunesse du MSR, Mohamed Coulibaly, a interpellé les autorités sur la situation de la jeunesse malienne qui est buté à un problème d’emplois. Cette situation pousse certains jeunes à prendre le chemin de l’exode où ils subissent toutes sortes de traitements. Il a appelé les autorités compétentes à prendre des mesures idoines afin de réduire le taux chômage des jeunes à travers une formation professionnelle de qualité en adéquation avec l’emploi. Ousmane Issoufi Maiga a fait savoir que c’est un grand honneur et privilège particulier d’être le parrain de ce congrès. Il dira qu’il a été honoré par des personnes qui se donnent comme devoir le combat pour le bien être et la sécurisation des maliens. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here