Diplomatie : Des déclarations fortes à Bamako pour fêter l’anniversaire de l’empereur du Japon

46
Daisuke Kuroki, ambassadeur du Japon au Mali, a dit tout le bien qu’il pense du Mali le 5 décembre 2017, à l’occasion de la célébration de l’anniversaire de l’Empereur du Japon. « Le Mali, un pays riche en histoire glorieuse, endure de nombreuses et rudes épreuves dues principalement aux éléments géopolitiques », a-t-il déclaré lors d’une réception à sa résidence. Le diplomate nippon a expliqué que son pays a été et reste aux côtés du gouvernement et du peuple malien dans leurs efforts déployés pour relever le défi du rétablissement et du développement. «J’aimerais renouveler mon souhait sincère d’œuvrer davantage à la consolidation des relations de confiance et d’amitié entre nos deux pays », a affirmé l’ambassadeur du Japon au Mali lors de la célébration du 84ème anniversaire de l’empereur. L’empereur Akihito est né le 23 décembre 1933 au Palais impérial de Tokyo, et a succédé en janvier 1989 au trône du Chrysanthème comme le 125ème empereur du Japon. Le Japon a apporté au Mali depuis 1960 environ 400 milliards de FCA dans plusieurs domaines tels que l’éducation, l’agriculture, la santé et la paix. Abdoulaye Diop, le ministre des Affaires étrangères du Mali, présent à la célébration de l’anniversaire de l’empereur a fait plus que des vœux de bonheurs. Il a ainsi évoqué la nécessité d’une paix durable dans la zone du Pacifique. Les tensions entre les deux Corées constituent en effet une menace pour la stabilité pour les pays de la région dont le Japon. Mais, selon Abdoulaye Diop, elles pourraient aussi entrainer le reste du monde dans une instabilité. Autres propos mémorables tenus par le chef de la diplomatie malienne, c’est l’exemple que le Japon est pour le Mali. Le Japon doit inspirer le Mali, a-t-il dit, puisque ce pays est devenu l’un des plus riches de la planète en misant sur ses ressources humaines. Comme le Japon qui s’est redressé après la deuxième guerre mondiale, le Mali doit aussi chercher à se redresser en valorisant ses ressources humaines. Soumaila T. Diarra Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here