Non reconnu par la FIFA et l’Etat: Mamoutou Touré accuse le ministre des Sports

91
Autoproclamé président de la Fédération malienne de football (Fémafoot), Mamoutou Touré dit Bavieux, dans un débat lundi 11 décembre sur Africa 24, a chargé le ministre des Sports, Housseiny Amion Guindo. Le candidat Mamoutou Touré n’est pas satisfait du déroulement de l’Assemblée générale de la Fémafoot du 8 octobre au Gouvernorat du district de Bamako. Il n’a pas mâché ses mots en accusant ouvertement le ministre des Sports. A l’en croire, Housseini Amion Guindo, est à l’origine de tous les problèmes liés à cette assemblée : « il n’a pas été impartial, il était derrière et a soutenu les agissements entretenus par mes adversaires. Je dirai même qu’il a encouragé mon candidat à ne pas aller à l’élection ». A la question est-ce que vous voulez dire que le ministre est incompétent? Bavieux a répondu : « Non, apparemment c’est quelqu’un qui me trompe dans ses relations. Je découvre sa vraie physionomie, je le découvre profondément. Je laisse le soin aux autorités qui l’ont nommé de répondre cette question », a dit Mamoutou Touré. Pourtant le même candidat Bavieux, récemment, a décerné à celui qu’il critique aujourd’hui, le trophée du meilleur ministre des Sports du Mali ( voir photo). Selon certains observateurs du foot malien, le candidat Mamoutou Touré gagnerait mieux à convaincre les Maliens sur place au lieu de ceux de l’extérieur : « il est vrai que nous sommes tous Maliens, mais la solution de cette crise réside bien au Mali et pas en France. Aussi dans le débat, Bavieux n’avait rien pour aller à l’apaisement, au contraire. A qui s’adresser en France pour résoudre cette crise de notre football ?», s’interrogent-t-ils. A la question de savoir si la Fifa l’a reconnu, à travers une lettre, Bavieux a répondu à peu près : « Après notre AG, la Fifa m'a envoyé une lettre dans laquelle elle dit avoir pris acte. Je pourrai montrer une copie à la sortie ». « Mamoutou Touré s’est autoproclamé » souligne le colistier du candidat Salaha Baby, Yéli Sissoko.sur Africa 24. «J’ai déploré un tas de choses. Le candidat Mamoutou Touré oublie que notre association est régie par des règles. Il y a des règles qu’il faut respecter. D’abord, sa nomination, puisque c’est loin d’être une élection. Elle est irrégulière, si j’étais à sa place, je n’allais pas faire ça »,poursuit le colistier du candidat Salaha Baby. « Il s’est fait élire par un collège fictif. Aussi le processus était entaché d’irrégularités et sur fond de violation des textes. Se faire élire en écartant des clubs, des Ligues qui ont dénoncé la gestion financière, les violations des textes etc », a-t-il ajouté. T.D Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here