Faculté de droit : la Première dame rabrouée

24
Les cérémonies de lancement de la campagne mondiale de lutte contre le VIH/Sida à l’Université des sciences juridiques et politiques n’ont pas été une partie de plaisir pour la Première dame, Keita Aminata Maïga. L’épouse du président de la République a été empêchée d’accéder à la Faculté de droit pour le lancement de la journée. Institué par l’Organisation mondiale pour la santé (OMS), le mois de décembre est consacré à la lutte contre le VIH/Sida. Cette année, pour son lancement au Mali, la Première dame Keïta Aminata Maïga avait choisi l’Université des sciences juridiques et politiques. Ce choix n’a finalement pas été une chose aisée pour elle et son staff, car les étudiants ont catégoriquement refusé son entrée dans leurs locaux malgré les insistances de part et d’autre. Selon les étudiants, ils n’ont été associés ni de près ni de loin à l’organisation de l’évènement. En plus, ils disent s’interdire le lancement d’un tel évènement en cette période d’examen. Malgré l’insistance des uns et des autres, rien n’a fait plier les étudiants. La Chargée de communication de la Première dame, N’Deye Sissoko, a failli se faire agresser. Selon nos sources, les étudiants n’ont reçu aucune information encore moins une consigne de leur administration pour une quelconque conférence, encore moins le lancement du mois de lutte contre le VIH/Sida. En tout cas, les cérémonies de lancement de la campagne mondiale de lutte contre le VIH/Sida à l’Université des sciences juridiques et politiques n’ont pas été une partie de plaisir pour la Première dame Keita Aminata Maïga. Zan Diarra Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here