Institut national de la Jeunesse et des Sports : Traoré Seynabou Diop marraine de 40 diplomés

22
Ils sont une quarantaine d’élèves composée d’hommes et des femmes qui ont reçu leurs diplômes de fin de cycle après quatre années d’étude couronnées de succès. Les responsables de l’Institut national de la Jeunesse et des Sports (Injs) sis à Yirimadio contigu au Stade de 26 Mars, ont procédé, le week-end dernier, à la remise de diplômes de la 12e promotion dudit Institut baptisée Traoré Seynabou Diop, ministre de l’Equipement et du Désenclavement. L’Injs a pour mission d’assurer la formation et la recherche dans les domaines de la jeunesse, du sport, de l’éducation physique et du loisir. C’est à travers ces missions, que le Mali a fondé un réel espoir sur l’Institut pour la mise en œuvre de sa politique nationale de développement du sport, de la jeunesse et de la construction Citoyenne, en créant un capital humain apte à prendre en charge les problématiques liées à ces secteurs. Entrant dans le vif du sujet, le Dg de l’Injs, a rappelé que le choix de Mme Traoré Seynabou Diop comme marraine est une parfaite illustration de ces secteurs qui constituent l’institut. Car elle est un «cadre du mouvement national des pionniers du Mali, ancienne athlète, handballeuse et basketteuse avec plusieurs sélections dans les équipes nationales, ancienne du Service national des Jeunes, vous êtes une citoyenne accomplie» a-t-il signalé. «Si donner son nom à une promotion est un acte hautement significatif et toujours empreint de fierté, il n’en demeure pas moins un exercice complexe qui nous oblige à mériter cette confiance et à toujours donner le bon exemple à celles et à ceux qui ont décidé de porter ce nom», ce sont les mots prononcé par la marraine de la promotion visiblement très émue. Des prestations, des témoignages, la proclamation des résultats de l’année 2016-2017 de l’Institut, une chorégrapheet la remise de cadeaux aux trois premiers de chaque spécialisation ont été les temps forts de la cérémonie. Hamada Dicko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here