Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Affaires Foncières : Faux conseiller technique, vrai arnaqueur

15
l a été mis aux arrêts par le commissaire principal chargé du 2ème Arrondissement, Issa Fomba et ses éléments le mardi 05 décembre dernier. Fin d’une atypique arnaque d’un faux Conseiller technique (CT) audacieux répondant agir au compte du Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Affaires foncières (MHUAF). Le commissaire principal chargé du 2ème Arrondissement, Issa Fomba et ses éléments ont mis aux arrêts, le mardi 5 décembre 2017 dernier, le nommé Kassoum Sissoko, présumé coupable d’usurpation de titre et de faux commis sur certains documents administratifs, usage de faux et escroquerie portant sur la somme de plusieurs dizaines de millions. Cet individu, un déclarant en douane, certainement en complicité avec d’autres agents publics arnaquait des paisibles citoyens en leur promettant de les réattribuer des logements sociaux. Sa stratégie consistait à rencontrer des citoyens avec la fausse qualité de CT du Ministère et produire de vrais faux actes administratifs. Kassoum SISSOKO se chargeait de remettre aux victimes des actes de paiement et des décisions d’attribution au nom de l’autorité compétente. Tout est parti du constat d’agissements au département qui, sous la houlette du ministre Bathily a discrètement diligenté des enquêtes à l’effet de mettre cet individu hors d’état de nuire. Saisi de l’affaire, les éléments du 2ème arrondissement n’ont pas mis du temps à mettre le grappin sur cet individu astucieux qui a été arrêté au quartier Dravela Bolibana, le mercredi mardi 05 décembre dernier. Selon le commissaire Fomba que nous avons rencontré lundi, l’intéressé se présentait devant ses victimes comme étant le Conseiller technique, chargé de litiges fonciers au ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et des Affaires foncières. Et qu’à cet effet, il détenait des cartes de visite dument confectionnées sous les couleurs de la République et détenait une carte d’identité nationale avec la mention professionnelle : « administrateur civil » alors que selon les investigations, il n’est qu’un déclarant en douane. Il se présentait à ses victimes comme étant membre de la Commission de réattribution des logements sociaux. Et sous cette couverture, il s’est fait remettre plusieurs dizaines de millions de FCFA. La perquisition effectuée à son domicile a permis de découvrir plusieurs documents administratifs concernant des services centraux du MHUAF dont des autorisations de paiement et des décisions d’attribution de logements sociaux. Il amenait ses victimes sur le terrain des logements sociaux pour leur montrer « leur logement » (des logements fermés) avant la remise des clés. Au moment où nous passions, plus d’une quinzaine de victimes avaient déjà fait leur déposition au commissariat. C’est le lieu de rappeler aux milliers de demandeurs de logements sociaux de faire attention à la facilité. Toute voie détournée ne pourra que les conduire à leur perte. Daniel KOURIBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here