Crise du football Malien : Création d’un collectif pour réconcilier les acteurs du ballon rond

47
Dans leur volonté de mettre fin à la crise de la FEMAFOOT, les amateurs du football malien estiment que la réconciliation entre les acteurs est la solution la plus appropriée pour mettre fin à cette crise. Pour cela, ils ont mis en place un Comité d’Appui à la Réconciliation des Acteurs du Football malien (CARAF). Selon le CARAF, l’idée de la création de ce comité est née du constat de la situation tendue entre les acteurs du football qui risque de porter préjudice à l’avenir non seulement de ces jeunes footballeurs mais aussi du football malien. Le CARAF, qui est dirigé par Amadou Mahamane Sangho s’est fixé comme objectifs : créer un environnement de dialogue et de paix, mener une démarche inclusive et participative, contribuer au rapprochement des vues dans la perspective d’une prise en compte optimale des différentes préoccupations et enfin atteindre un point de vue unitaire, gage d’une réconciliation définitive et durable. La démarche du CARAF pour une réconciliation entre les différenties parties est claire. Il s’engage à retourner à nos valeurs traditionnelles de dialogue constructif et d’écoute mutuelle, cela dans le respect de la dignité humaine. Pour cela, le comité initiera, dans les jours à venir, des rencontres calibrées allant des discussions interpersonnelles aux focus-groupes. A travers ces rencontres, les membres du CARAF pourront mieux traiter les différents problématiques à l’origine du conflit entre les différents acteurs du football malien. Les membres du comité d’appui à la réconciliation des acteurs du football malien espèrent une véritable réconciliation des cœurs et des esprits. Ce qui aura comme corollaire, le dégel des activités sportives, une confiance retrouvée entre les acteurs et surtout, une cohésion véritable dont l’aboutissement demeure le rayonnement du football malien. Le bureau du CARAF est composé de 11 membres avec Amadou Mahamane Sangho, le chargé de communication du ministère de la sécurité et de la protection civile, comme président. Les dix autres membres sont des policiers, des supporteurs, des inspecteurs de finances, des religieux, des journalistes et opérateurs économiques, tous engagés pour la résolution de la crise du football malien. Bréhima Traoré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here