Incendie du grand marché de Bamako : Irresponsabilité d’EDM ?

17
Dans la nuit du dimanche depuis 02h jusqu’à 10 heures, un feu que les sapeurs-pompiers ont eu du mal à éteindre la flamme. Aussi vrai que les voies d’accès étaient encombrées et obstruées, un désengagement de l’EDM-sa expliquerait la répétition d’incendies dans les marchés de la Capitale malienne. Depuis le début de la semaine, les commentaires vont bon train quant à l’incendie qui a dévasté et consumé plus de 200 lieux de vente et de la difficulté que les soldats du feu ont eu à venir à bout du feu ravageur. Ce n’est pas une situation inédite, cette catastrophe est comme une confirmation qu’aucune disposition adéquate n’a été prise lors des précédents incendies qui ont brulé certains marchés de Bamako. Sans dire que les sapeurs-pompiers ont échoué à étouffer le feu, il est séant d’affirmer qu’ils ont eu du mal à le maitriser. Si la source de l’incendie reste floue, d’aucuns disent qu’elle émanerait de court-circuit électrique, d’autres postulent que ce sont les esprits gardiens du marché qui sont fâchés contre les occupants des lieux. De toutes ces affirmations quelles qu’elles puissent être, il faut se soucier du schéma d’installation électrique du marché avec des branchements anarchiques de toutes sortes. Ces jointures électriques sans aucune sécurité sont imputables au non-sérieux de la direction de l’EDM-sa qui semble ne point contrôler les gaffes de ces agents. Les responsabilités sont partagées dans cet incendie lorsqu’on sait que les boutiques et autres kiosques sont établis sans aucun respect des règles d’installation. Les passages même piétons sont obstrués a fortiori que les véhicules de la protection civile aient accès à la source du feu. Les mairies n’ont de préoccupations que la collecte de leurs taxes et impôts. Une situation de laisser-aller qui se voit et se vit au jour le jour dans tous les marchés de Bamako. Un désintérêt certain de la part de la direction d’EDM quant à la sécurité des commerçants maliens par rapport aux installations électriques. Beaucoup sont des boutiques qui sont alimentées par des branchements hors-normes en complicité avec des agents de terrain d’EDM-sa. Ne faudrait-il pas que les responsables de l’Energie du Mali fassent des contrôles de routine afin de s’enquérir réellement du comportement de leurs agents vis-à-vis des clients d’une part et aussi du comment ceux-ci les servent dans les milieux populaires et banlieusards de Bamako surtout ? Lorsqu’on sait que des manques à gagner sont toujours constatés au bout du compte. Si l’arrivée d’un nouveau Directeur Général, à la personne de Mamadou Coulibaly, à la tête de l’EDM, avait été saluée par la plupart des citoyens maliens, le constat reste amer. La montagne aurait accouché d’une souris car des comportements qui avaient été décriés et dénoncés à pleins temps récidivent. Les responsables de l’EDM se plaisant dans le veau gras semblent ne se soucier en rien de la sécurité de ses abonnés. Combien d’enfants sont morts et continueront à l’être par des branchements électriques inciviques des agents de terrain de la société qui dirige aujourd’hui M. Coulibaly ? Que dire d’un responsable qui ignore ce qui se trame en son nom et sans daigner le savoir se plait dans la misère qu’il fait subir à ses clients ? Au-delà des intempestives coupures d’électricité dont souffrent la population, voici une autre belle manière pour EDM de servir ses abonnés. Les incendies de marché deviennent un autre support d’offrande des personnes et de leurs biens sur l’autel de l’incompétence et de l’irresponsabilité. S.M.DAOU Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here