Mali: Jérusalem capitale d’Israël, des maliens «maudissent» Donald Trump et le réclament devant la CPI

10
Manifestation à Bamako contre Donald Trump (ph)-

Mali: Jérusalem capitale d'Israël, des maliens «maudissent» Donald Trump et le réclament devant la CPI

© Koaci.com- Vendredi 15 Décembre 2017 –La décision du Président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël a poussé plusieurs maliens dans les rues de Bamako, capitale du pays. Près d’un millier de maliens ont manifesté à Bamako pour protester contre la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël . A l'appel du collectif des associations musulmanes du Mali. des manifestants, munis de drapeaux palestiniens ou de pancartes sur lesquelles étaient inscrits « Nous réclamons Donald Trump devant la CPI » ont défilé de bourse du travail au monument de l’indépendance tout en scandant « Allah akbar » . En colère , des leaders musulmans ont lancé des imprécations contre le Président américain. « Une telle mesure, nous devons la combattre, parce que c’est une insulte à la communauté musulman .Pour le moment, on manifeste pacifiquement, mais avec le temps, les manifestations pourraient devenir violentes, même si on ne le souhaite pas. » a déclaré M Mohamed Kimbiri, président du collectif qualifiant l’acte de « satanique ». La semaine dernière , le président américain Donald Trump a provoqué de vives réactions en annonçant qu’il allait délocaliser l'ambassade américaine en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Une décision condamnée par l’ensemble de la communauté internationale , qui craint que la reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël ne provoque une nouvelle escalade de violences dans la région. Rappelons que le 23 octobre 1995,le congrès américain avait voté une loi qui dispose que "Jérusalem doit être reconnue comme la capitale de l'État d'Israël" et impose d'y implanter la représentation américaine. Ainsi, les présidents américains , Bill Clinton, Georges Bush et Barack Obama, malgré leurs promesses de campagne d'appliquer la loi de 1995, tous ont eu recours à une reconduction. KOACI  Source : koaci koaci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here