Compétitions de la ligue des champions et de la coupe CAF : Un tirage qui complique la crise du football malien

35

La Commission des compétitions Interclubs de la Caf a procédé, mercredi 13 décembre 2017, au tirage au sort du calendrier des rencontres des deux coupes d’Afrique de football (Ligue des champions et Coupe Caf) édition 2018. Le tirage au sort, bien que prenant en compte quatre clubs maliens, n’en précise pas les noms. Des noms remplacés par des chiffres et des lettres. Ce fait inédit en rajoute à la crise du football malien. Certains y voient un désaveu de la Fémafoot, une semi défaite du camp opposé, les propositions de la Direction des Sports n’étant pas retenues.

Une analyse conduit à pointer du doigt la Caf et son fonctionnement. En suivant la chronologie des correspondances entre la Fémafoot et la Caf, on peut y voir plus clair dans cette situation. En son temps, pressée par l’échéance de la date limite du dépôt des noms des clubs engagés en compétitions africaines, l’Administration du football malien s’était exécutée avant la fin du championnat national qui n’est pas arrivé à terme. D’abord en communiquant sur le système Tms de la Caf, les noms des quatre clubs (Stade malien de Bamako, l’AS Réal, le Djoliba AC et les Onze Créateurs) le 28 novembre 2017. Comprenez par système Tms, un envoi électronique rapide à l’adresse de la Caf. Le même jour du 28 novembre 2017 par une lettre adressée à la Caf, l’Administration de la Fémafoot a précisé les raisons du choix des quatre clubs. Après réception de ces deux missives, la Caf a encore demandé d’autres informations précises sur le championnat arrêté avant terme (classement au moment de l’arrêt, les journées jouées et restantes…).  Toutes ces informations furent communiquées. Ensuite, la Caf, par lettre en date du 9 décembre 2017 et reçue à Bamako le 13 décembre 2017, informe que les détails fournis seront communiqués à la Commission interclubs qui va siéger sur le cas Mali le 13 décembre 2017. Tels sont les faits. A l’analyse, la réponse de la Caf est arrivée le 13 décembre 2017 sous la forme de publication des résultats du tirage au sort dans les médias. Ce fait laisse entrevoir des lacunes, des interrogations sur ce comportement de la Caf. Des interrogations pour savoir si en fait les correspondances de la Fémafoot ont été communiquées à la Commission interclubs ? Une réponse négative est impensable. Encore, pourquoi dans l’affirmative la Commission interclubs n’a-t-elle pas appliqué comme la Fémafoot le point d’engagement n° 6 aux compétitions de la Caf cité par la Fémafoot dans ses correspondances pour justifier ses choix ? Hormis cette logique, il faut craindre le pire qu’au sein de la Caf n’existe une entrave foulant aux pieds les sacro saints textes. Nous sommes en passe de vivre un comportement susceptible d’accentuer encore plus la fracture au sein du football malien par la faute de ceux-là qui disposent de toutes les armes pour imposer le vrai, les textes et sonner la fin de la récréation. Après et seulement après cela, il serait temps de songer à panser les plaies. B. Coulibaly  Correspondance particulière

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

7 COMMENTAIRES

  1. Hiya very cool website!! Guy .. Beautiful .. Wonderful .. I’ll bookmark your site and take the feeds also? I’m glad to search out so many helpful info here within the submit, we need develop more techniques on this regard, thanks for sharing. . . . . .

  2. You really make it appear really easy together with your presentation but I to find this matter to be really one thing which I think I would never understand. It kind of feels too complicated and very vast for me. I’m having a look forward on your next publish, I’ll attempt to get the hold of it!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here