Haïdara à propos de la présidentielle de 2018 : “Au moment opportun, nous allons examiner la question afin de nous prononcer sur une éventuelle consigne de vote “

16
Dans le cadre de sa traditionnelle conférence de presse tenue après chaque fête de Maouloud, la Fédération des Ansar Dine International (FADI) a sacrifié à ce rituel, le dimanche 10 décembre, dans l’un des salons somptueux du conférencier principal et non moins guide spirituel des Ansar Dine, Chérif Ousmane Madani Haïdara. A l’occasion, la promesse du président IBK d’attribuer 150 hectares à la communauté des Ansar Dine a largement dominé les débats. En réponse à la question relative à la situation réelle de cette parcelle, le conférencier dira qu’il n’a reçu aucun document par rapport à ces 150 hectares. “Nous ne connaissons même pas la situation géographique de cette parcelle. Pour taire les polémiques, le président des Ansar Dine, Sourakata Salamata, m’a même demandé de renoncer à ces 150 ha et m’a rassuré qu’il est prêt à doter la communauté d’un espace à coût de milliards de Fcfa. La question est encore à l’examen au sein de la communauté afin de convenir d’une position par rapport à cette offre du président IBK”, a martelé le conférencier. À le croire, c’est par souci d’assurer la sécurité de ses adeptes et compte tenu des conditions dans lesquelles la fête du Maouloud est célébrée par les Ansar Dine, au Stade du 26-Mars, qu’il avait demandé l’octroi d’un espace pouvant contenir les nombreux fidèles venant des quatre coins du monde pour assister aux prêches organisés à cette occasion. “Compte tenu du nombre de fidèles de plus en plus croissant et du risque qu’ils courent, personne ne doit s’opposer à l’octroi des 150 hectares. Je ne les ai pas demandés en mon nom, mais au nom de toute la communauté islamique du Mali”, a précisé Haidara. Par rapport à la question de savoir si l’offre de IBK ne serait pas motivée par une ambition électoraliste de la part du généreux donateur, le conférencier a précisé qu’il est inopportun de se prononcer sur une quelconque consigne de vote en faveur d’un candidat à la présidentielle. “Au moment opportun, nous allons examiner la question afin de nous prononcer sur une éventuelle consigne de vote”, a-t-il laissé entendre. Le représentant du Groupement des Leaders religieux du Mali, Mohamed Moupha Haïdara, a réitéré le soutien de son organisation au guide spirituel des Ansar Dine. Avant d’inviter le guide des Ansar Dine à accepter les 150 ha offerts par le chef de l’État malien. Car, selon lui, cette offre est une victoire de toute la Ouma islamique qui célèbre la fête du Maouloud, la naissance et le baptême du prophète de l’Islam. Par ailleurs, la Fadi a estimé le patrimoine foncier du guide Ousmane Madane Haïdara à plus de 200 hectares sur toute l’étendue du territoire. Et de préciser que l’offre du président n’est rien comparé aux immenses potentialités des Ansar Dine de s’octroyer un espace de célébration du Maouloud. Faut-il le préciser, l’édition 2017 du Maouloud a drainé plus de 86 156 pèlerins venant de 28 pays et environ 1 449 prêcheurs. Aussi, des innovations ont eu lieu cette année à travers l’organisation d’une foire d’exposition au Stade du 26-Mars. Le coût financier du Maouloud 2017 est estimé à plus de 300 millions de francs Cfa. Boubacar PAÏTAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here