Au sujet des 150 hectares offerts par le Président : le Guide spirituel Chérif Ousmane Madani Haidara estime, en tant que malien, l’avoir mérité

59
Comme à l’accoutumé, chaque année, après la festivité de Maouloud, la Fédération ançar dîne international (FADI) organise une conférence de presse pour faire le point du Maouloud. Cette année, cette conférence s'est tenue le dimanche 10 décembre 2017 sous l'égide du Guide spirituel Chérif Ousmane Madani Haidara, dans son Grand Salon à Banconi. C'était en présence des membres du Groupement des leaders spirituels du Mali (GLSM) et plusieurs membres de la FADI notamment son président international. Le Maouloud édition 2017 a été commémoré pour la naissance dans la nuit du jeudi 30 novembre et pour le baptême dans la nuit du mercredi 06 décembre 2017. Et cette année, le Maouloud qui était la 33ème commémoration par la Fédération ançar dîne international (FADI) du Cherif Ousmane Madani Haidara a enregistré la participation de 86 156 personnes venues de 28 pays y compris le Mali. Les prêcheurs étaient au nombre de 1449 personnes et il y a eu 35 938 prêches faits durant la semaine du Maouloud. Parmi les innovationsde cette année, on peut citer la tenue d’une foire d’exposition initiée par la Commission de coordination au Stade du 26 mars et le coût de l’organisation du Maouloud 2017 s’est élevéà 300 millions de francs CFA. En réponse aux 150 hectares offertspar le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita, le Chérif Ousmane Madani Haïdara soutient qu’en tant que malien, il mérite ce don. Mais, il insiste qu’il n’a pas demandé cet espace à titre individuel, il l’a fait pour la communauté musulmane et la masse qui vient participer aux festivités du Maouloud au stade du 26 mars. Selon Haïdara, le stade ne peut pas contenir les pèlerins du Maouloud et aussi il faut prévenir le pire car lors du Maouloud, le stade reçoit un nombre de gens qui dépasse largement ce qui est recommandé. « C’est pourquoi nousavons demandé à nos autorités de nous donner un espace que nous allons nous-mêmes construire pour la prêche du Maouloud et qui servira aussi à d'autres activités pour toute la communauté musulmane », a-t-il dit. Il a d'ailleurs remercié le président de la République Ibrahim Boubacar Keita pour l'offre de 150 hectares même si l'endroit n'est pas encore connu. Il a souhaité que le nom du titre foncier de ces hectares soit au nom de la communauté musulmane. Et d’évoquer, par ailleurs, que le président international de la FADI, lui avait demandé de renoncer à ces 150 hectares et qu’il va lui procurer un autre même si cela coûtera un milliard de francs CFA. Quant aux membres du Groupement des leaders spirituels du Mali (GLSM), ils ont animé le mercredi passé une autre conférence de presse pour donner leur point de vue. Au cours de cette conférence de presse, ils on clairement remercié le président IBK pour son acte patriotique car pour eux, aujourd'hui cet espace évitera le pire au stade du 26 mars dans les jours à venir. Et ils ont répété le nom de Haïdara en soulignant que si le prêche du Maouloud coïncide avec un match de football, il y aura de complications. Ils ont ainsi demandé au président de diligenter les procédures d’octroi et de faire le titre foncier au nom du Chérif Ousmane Madani Haïdara et d'ajouter qu'aujourd'hui que le récipiendaire mérite plus que cela. Seydou Karamoko KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here