Elaboration des textes législatifs et communication institutionnelle : les points focaux des Institutions de la République renforcent leurs capacités

14
Les techniques d’élaboration des textes législatifs et la communication institutionnelle étaient au cœur d’une formation de deux jours à l’intention des points focaux des Institutions de la République, organisée les 14 et 15 décembre derniers dans la salle de conférence du DFM de la Fonction publique par le ministère du Travail et de la Fonction Publique. Elle vise à créer un cadre d’échange et de renforcement des capacités des conseillers juridiques des différentes institutions de la République. L’ouverture des travaux de cette rencontre était présidée par le secrétaire général du ministre du Travail et de la Fonction publique, Yaya Gologo, en présence du chef de cabinet du même département, Amadoun Ibrahim Maiga. Plusieurs conseillers juridiques des Institutions de la République et des cadres du ministère du travail ont pris part à ces travaux. La session de formation s’inscrit dans le cadre de la dynamique des recommandations phares de la première réunion de prise de contact entre les responsables du ministère du travail et les panelistes tenue le 27 février 2015. Dans son discours d’ouverture, le représentant du ministre du Travail a souligné l’importance de la tenue d’une telle rencontre. « L’efficacité de l’activité normative du Gouvernement est tributaire de la maîtrise par les cadres du processus et des techniques qui guident l’élaboration des textes (…) votre rôle et vôtre niveau d’implication dans le processus d’élaboration des avant projets de loi au sein de vos départements». Selon Yaya Gologo, les participants à cette formation contribuent par leurs conseils à faciliter l’adoption des projets de lois par le gouvernement ainsi que de leur vote par le parlement. C’est pourquoi, avant de prononcer le mot d’ouverture de l’atelier, il a appelé les panelistes à mettre à profit les deux jours de formation, afin d’harmoniser leurs pratiques et d’assurer la diligence dans l’examen et l’adoption des textes législatifs. Mohamed Naman Keita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here