Integrity Idol Mali 2017: Mahamane Mahamane Baba, l’Idol 2017 de l’administration malienne

23
L’Hôtel Amitié de Bamako a servi de cadre le samedi 9 décembre 2017, au Gala de la deuxième édition du projet Integrity Mali (une campagne mondiale dirigée par les citoyens à la recherche des fonctionnaires honnêtes et intègres). C’était en présence de l’Ambassadeur du Royaume des Pays Bas au Mali, Jolke Oppewal, non moins soutien financier de ladite édition, le Directeur Pays de AccountabilityLab, Moussa Kondo, et son équipe, d’autres soutiens, personnalités et invités de marques. Après neuf mois de durs travaux sur le terrain pour expliquer le projet et laisser la latitude aux populations de dénicher leurs fonctionnaires intègre et honnêtes aux agents d’Integrity Idol Mali et le travail du jury, indique Moussa Kondo, le bouquet final s’est joué entre cinq personnes. Il s’agit de Mme Diallo Nassou Kéita (Bamako), Mahamane Mahamane Baba, enseignant du secondaire à Tombouctou, le professeur de l’enseignement supérieur, Tji Jacques Démbélé, Abdrahamane Boul Haf Kane (enseignant du fondamental à Koulikoro), et le sergent chef Diarra Maimouna Camara. Après vote sur les réseaux sociaux et par SMS pour ces cinq personnes, la première place es revenu l’enseignant du secondaire de Tombouctou Mahamane Mahamane Baba. Il a été suivi de Nassou Kéita. La troisième place est revenu Abdrahamane Boul Haf Kané, Mme Diarra Maimouna Camara est arrivé 4ème et le professeur Tji s’est classé 5ème. Des récompenses ont été remises à tous par les organisateurs et leurs partenaires. La lutte contre la corruption est importante. Cette idée d’Integrity Idol Mali est à encouragé. Raison pour laquelle les pays Bas la soutienne car contribue aux côtés du Mali dans cette lutte en tant que partenaire. Car si rien n’est fait dans contre la corruption, elle risque de détruire le tissu social et mettre en péril le contrat social. Pour y arriver, Jolke Oppewal a proposé quatre axes majeurs : renforcer les lois de la lutte contre la corruption ; mettre des institutions fortes de contrôle ; que les populations soient conscientes de leurs droits ; et que des personnes intègres et honnêtes soient célébrées comme le cas de ce soir. Hadama B. Fofana Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here