Le collectif des femmes militaires et paramilitaires hausse le ton : Le jugement sans délai du général Amadou Haya Sanogo et ses compagnons exigé

12
Le Pari de la mobilisation a été gagné par le collectif des femmes militaires et paramilitaires pour la marche de soutien aux militaires arrêtés dans l’affaire du 30 avril 2O13.Tôt le matin du vendredi 16 Décembre 2017, des milliers de personnes se sont rassemblés à la place de la liberté pour battre le pavé. Cette marche avait pour objectif de protester contre la détention illégale des militaires proche du général Amadou Haya SANOGO et compagnons accusés pour assassinat et disparition des vingt et un (21) bérets rouges suite aux événements du 30 avril 2012. Elle avait également pour objectif d’alerter l’opinion nationale et internationale sur la détention illégale des membres du comité National de Redressement de la démocratie et de la Restauration de l’Etat (CNRDRE) à savoir le général Amadou Aya SANOGO et compagnons. Cette marche est partie de la place de la liberté pour s’achever devant la Primature. Ainsi, les manifestants portaient des bérets rouges, verts, gris symbolisant l’unité et la diversité de l’armée Nationale qui demeure un véritable creuset d’unité nationale. En effet, les banderoles et pancartes contenaient des messages forts à l’ endroit des autorités politiques nationales. On pouvait lire entre autres: «Le collectif des Femmes militaires et paramilitaires exigent le jugement sans délai du général Amadou Haya SANOGO et ses compagnons. Jugez ou libérez nos époux. Non à l’impunité. Oui à une armée forte et réconciliée. Non à l’ingérence de l’extérieure dans les affaires judiciaires maliennes. Non à l’injustice. Libérez nos mairies. SEGOU demande la libération du général Amadou Haya SANOGO et ses compagnons.» Rappelons que le général Amadou Haya SANOGO et co-détenus sont en prison depuis quatre (04) ans sans jugement en violation flagrante des règles de la procédure pénale. Tout au long de la longue marche, les manifestants ont scandé des slogans demandant la libération du général Amadou Aya SANOGO et compagnons d’armes. A la place colombe, les manifestants ont croisé le cortège du Premier ministre Abdoulaye Idrisssa MAIGA qui devait recevoir les marcheurs. Arrivé a la cité administrative, la déclaration de la marche a été lue par la Présidente du Collectif des Femmes militaires et paramilitaires, Madame DEMBELE Madina Sissoko. Dans cette déclaration, le collectif demande la libération immédiate et sans condition de leurs époux, demande le paiement d’une indemnité aux familles des soldats morts en détention suite a cette affaire et déplore le traitement particulier réservé au colonel Abdine Guindo en liberté provisoire. Alpha Sidiki SANGARE Source : aBamako aBamako

8 COMMENTAIRES

  1. Hey would you mind letting me know which webhost you’re using? I’ve loaded your blog in 3 different internet browsers and I must say this blog loads a lot quicker then most. Can you suggest a good hosting provider at a fair price? Thanks, I appreciate it!

  2. May I simply just say what a comfort to discover a person that really knows what they are talking about over the internet. You certainly know how to bring a problem to light and make it important. More people really need to look at this and understand this side of your story. I was surprised you aren’t more popular since you surely have the gift.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here