Mali: apaisement à Konsiga après des heurts entre gendarmes et manifestants

13
Au Mali, la situation s'apaise à Konsiga, dans la région de Kayes, après des affrontements violents qui ont opposé forces de l'ordre et manifestants réclamant le départ du maire de la commune. Plus d'une quinzaine de blessés sont à déplorer des deux côtés. Un homme de 61 ans est décédé des suites de ses blessures ce dimanche 17 décembre, faisant craindre un nouveau regain de tension. Le gouvernement a opté pour l'apaisement après les violentes échauffourées de la fin de semaine. Les 3 personnes interpellées par les forces de l'ordre – dont l'un des principaux meneurs de la contestation – ont été relâchées et la mission d'enquête a passé le week-end à rendre visite aux blessés acheminés à l'hôpital de Kayes, avant de présenter ses condoléances à la famille de la victime. Abdoulaye Coulibaly, 61 ans, est décédé après avoir été blessé par balle à la cuisse. Vendredi 15 décembre, plusieurs centaines de manifestants ont affronté des gendarmes. De violentes scènes de luttes ont été diffusées sur les réseaux sociaux, où on voit notamment des jeunes s'acharner sur quelqu'un au sol avec des gourdins. « C'est dans ce contexte que plusieurs coups de feu ont été tirés », précise le gouverneur de la région de Kayes, Babahamane Maïga. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here