Octroi de 150 hectares à Haïdara : IBK a-t-il été piégé par le Ministre Bathily ?

0
A l’occasion de la célébration du «Maouloud», le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé l’octroi de 150 hectares au guide spirituel d’Ançardine internationale. Ce cadeau a suscité de la polémique à tel point qu’il est devenu encombrant pour le bénéficiaire. La réponse favorable du Président de la République à une requête du guide spirituel de l’association Ançardine internationale est diversement appréciée au Mali. Les objectifs, les manipulateurs et les ignorants, chacun y va de son commentaire. Si certains manipulent l’opinion nationale pour arriver à leurs fins politiques, d’autres sont objectifs et les ignorants continuent de s’agiter. Dans certains milieux politiques, on crie sur les toits que ce cadeau du chef de l’Etat vise à séduire Chérif Ousmane Madani Haïdara. Afin de bénéficier le soutien de ce dernier pour sa candidature à la présidentielle qui n’est pas encore déclarée. Ils ajoutent que ce geste contribue à diviser davantage les Maliens. C’est aussi une politique de diviser pour mieux régner, commentent-t-ils. De l’analyse des gens qui se veulent plus objectifs, l’octroi de 150 hectares à un leader religieux de la trempe de Chérif Ousmane Madani Haïdara ne doit gêner personne si on y met la forme. Du point de vue de ces derniers, la manière de l’attribution est à dénoncer car, explique-t-ils, l’octroi d’une telle superficie à une personne ou à une association doit obéir à certaines règles. La procédure doit passer par le Conseil des ministres qui, après examen du dossier, décide d’attribuer un tel espace comme l’indique la loi domaniale. Pour les concessions rurales, les modalités d’attribution ainsi que celles du retrait sont précisées par le décret n°01-040/P-RM du 02 février 2001. Selon l’article 7 de ce décret, l’attribution de la concession rurale est de la compétence : « 1) Du sous-préfet pour les concessions d’une superficie allant jusqu’à 2,5 hectares ; 2) Du préfet pour les concessions d’une superficie supérieure à 2,5 hectares mais inférieures ou égales à 5 hectares ; 3) Du Gouverneur pour les concessions d’une superficie supérieure à 5 hectares mais inférieure à 10 hectares ; 4) Des ministres chargés des Domaines et de l’Administration Territoriale pour les concessions supérieures à 10 hectares mais inférieures à 100 hectares ; 5) Du conseil des ministres pour les concessions d’une superficie supérieure à 100 hectares ». En sa qualité de juriste de formation, le Ministre Bathily ferait mieux de garder cette information en attendant de passer par la procédure normale que de l’annoncer au Président IBK Quoi qu’on dise, ce cadeau est devenu encombrant pour Chérif Ousmane Chérif Madani Haïdara. Il l’a fait savoir lors de la conférence de presse qu’il a animée la semaine dernière. «Le Président de Ançardine international m’avait demandé de renoncer à ce cadeau. Il se dit prêt à investir le milliard de F CFA pour satisfaire à nos besoins de lieu de prêche. Mais, il est difficile de refuser un tel honneur fait à tous les musulmans du pays. De toutes les façons, je vais encore discuter avec le président de Ançardine internationale afin de décider s’il faut accepter ou renoncer aux 150 hectares promis par IBK», a-t-il déclaré. Mais, les représentants du groupement des leaders religieux présents à cette rencontre mettaient la pression sur Chérif Ousmane Chérif Madani Haïdara pour qu’il accepte le cadeau présidentiel. Au nom du groupement des leaders religieux, Moufa Haïdara pense que ce geste du pouvoir est une avancée et une reconnaissance qu’il faut saluer et encourager. Ils l’ont réaffirmé au cours de leur conférence de presse du mercredi 13 décembre 2017. Oumar KONATE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here