Pantalonnade du chef de fil de l’opposition : Soumaila Cissé assomme Racine Thiam

29
En déversant des contre- vérités sur le salaire du Président de la République IBK, Soumaila Cissé vient d’assommer son tout nouveau vice président, Racine Thiam. En déclarant que le salaire du Président de la République s’élevait à 150 millions FCFA, Soumaila Cissé a littéralement « assassiné » son jeune vice président, Racine Thiam, du moins politiquement. Oubliant que la première victime de son attaque se trouvait juste à ses côtés, peut être sous ses bottes, l’honorable Soumaila Cissé a perdu son sans froid en déversant des contre vérités sur les traitements pécuniaires des chefs d’institutions comme le président de la République, le président de l’Assemblée nationale et le premier ministre. Des contre vérité qu’il avait déjà sorties et qui avait été publiquement traitées par Racine Thiam à l’époque Directeur des relations publiques et de la communication de la présidence de la République. A l’époque, il déclarait devant la presse nationale et internationale: «Le Président Ibrahim Boubacar Kéïta fait partie des Présidents les moins payés avec un salaire d’environ 4.000.000 FCFA par mois (6.097 euros). Ceux qui véhiculent des informations mensongères sur le salaire et le traitement du Président veulent faire révolter la population. C’est fait à dessein. Le président de la République et les membres du gouvernement sont régis par une loi datant de 1992. Le président de la République gagne quatre millions, et les ministres touchent environ un millions FCFA par mois. D’ailleurs, le Président IBK a aussi le fonds de souveraineté le plus bas de la sous région. » Qu’est ce qui a donc pris Soumaila Cissé pour ainsi venir se livrer en spectacle sur un tel terrain ? La mauvaise foi manifeste de l’homme lui a certainement volé des valeurs. Pour avoir été ministre des finances, plusieurs fois membre de plusieurs gouvernements et chef d’institution internationale, Soumaila Cissé devrait être le dernier des cadres politiques à tomber ainsi à plat ventre. Et pour la simple raison qu’il faisait partie des personnalités politiques les plus crédibles parmi ceux qui aspirent à prendre le pouvoir. Une démonstration de faiblesse d’esprit qui le conduit lamentablement (à n’en pas douter), à s’inscrire sur le registre des « grands perdus » Au rythme où Soumaila Cissé entreprend sa descente aux enfers, il serait hasardeux pour des jeunes « pétris de talents » comme Racine Thiam de persister dans leurs aventures périlleuses. Harouna Niang Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here