Présidentielle 2018 : IBK en pole position pour le scrutin

34
La présidentielle de 2018 pointe à l’horizon. Les potentiels candidats affûtent leurs armes. C’est le compte à rebours qui commence pour les uns et les autres anciens et préparatifs vont bon train pour les différents prétendants. Mais malgré les agitations des apprentis sorciers, le pouvoir reste serein. Une sérénité due à la clairvoyance du Chef de l’Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, et la mobilisation des partisans de la majorité présidentielle. La course vers Koulouba semble être lancée au Mali. Les potentiels candidats affutent leurs armes. Chacun y va de ses moyens dans l’espoir de pouvoir gagner la mise. Les prétendants risquent d’être nombreux au vu des agissements venant des partis politiques et ceux voulant partir en indépendants. Dans cette perspective, on assiste ces derniers temps à la mise en place des clubs et associations de soutien à un tel ou tel autre candidat. Cependant, malgré le nombre supposé trop élever de prétendants au fauteuil présidentiel, le régime reste serein. Une sérénité due aux nombreux gestes d’accompagnement au parachèvement des actions engagés par l’actuel locataire du Palais de Koulouba. Les premiers soutiens viennent des partis de la Coalition de la Majorité Présidentielle (CMP). Ces formations politiques restent toujours fidèles à leurs engagements de soutenir le Président de la République dans les actions. L’unanimité est également faite pour le porter comme candidat de la coalition bien qu’il ne s’est pas prononcé, pour l’instant, sur le sujet. Mais, malgré tout, les Maliens et Maliennes deviennent de plus en plus nombreux dans la logique de soutenir IBK dans cette quête. Après ces partis de la majorité, il y a les clubs et associations de soutien à la candidature d’IBK pour un second mandat. Chaque jour qui se passe, on enregistre des déclarations qui faisant à IBK de se porter candidat pour un second mandat. Certains d’entre eux se sont déjà engagés à payer sa caution. Ce qui dénote que les tintamarres de candidats fantaisistes n’inquiètent même pas les partisans du régime dans leur détermination de faire réélire IBK en 2018 dès, s’il le faut, le premier tour. Selon eux, il n’y a pas de péril en la demeure. Puisque le Pouvoir a pu gagner son pari d’amélioration des conditions de vie de la majorité absolue des concitoyens. Les réalisations faites dans le cadre du Programme Présidentiel d’Urgences Sociales (PPUS) l’attestent à suffisance. Non seulement des réalisations ont été faites, mais aussi le Gouvernement a su tenir compte des priorités du moment ; d’où le motif de satisfaction des partisans du pouvoir. « Le Président de la République est en phase avec son Peuple malien. Il n’a pas à s’inquiéter de l’échéance électorale de 2018 qui est la confirmation du respect des engagements pris. Le choix porté sur IBK par la majorité des Maliens, est judicieux. Il est la suite logique de ses actions à la tête du pays pendant son premier quinquennat. C’est pourquoi, nous nous engageons à lui faire réélire en 2018 ». Cette affirmation est d’un Président d’un club de soutien au Chef de l’Etat, IBK, ayant requis l’anonymat. Et à notre interlocuteur d’y ajouter : « Notre choix n’est pas conditionné au retour de l’ascenseur. Il vient de notre vécu de ses actions. Nous invitons à cet effet tous les compatriotes soucieux d’un Mali stable et prospère à se joindre à nous pour réaliser le Mali de nos rêves avec IBK ». Selon un leader d’un parti politique de la majorité présidentielle, les promesses de campagnes étant respectées à tous les égards, il n’y a pas de raison à soutenir un autre en lieu et place d’IBK. Comme le disent les footballeurs, on ne change pas une équipe qui gagne. Ambaba de Dissongo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here