Quand les USA espionnaient le Mali par la NSA, la très secrète agence d’espionnage Américaine : Les pratiques peu orthodoxes des institutions financières maliennes seraient en cause

12
Depuis plusieurs années, l'agence de sécurité nationale américaine (NSA) avait infiltré les institutions maliennes à l’aide de logiciels d’espionnage extrêmement sophistiqués. La NSA a découvert une méthode de dissimulation de ces logiciels dans les disques durs fabriqués par de nombreuses compagnies, permettant ainsi à l'agence d’espionner la majorité des ordinateurs du monde, selon des chercheurs en informatique. Selon Reuters, cette capacité longtemps recherchée et jalousement gardée faisait partie d'un groupe de programmes d'espionnage découvert par Kaspersky Lab, le fabricant de logiciels de sécurité basé à Moscou. La NSA est l'agence super secrète responsable de la surveillance, et de la collecte de renseignements électroniques à travers le monde pour le gouvernement américain. Elle est spécialisée dans une discipline connue sous le nom de services de renseignement électromagnétique. La NSA est également chargée de la protection des réseaux de communication et des systèmes d'information des États-Unis. Elle s'appuie sur une variété de mesures pour accomplir sa mission, dont la majorité est clandestine. Un autre ancien agent des services de renseignement a confirmé que la NSA avait développé la précieuse technique de dissimulation des logiciels espions dans les disques durs. Kaspersky a initialement publié les détails techniques de ses recherches en 2015, ce qui devrait aider les institutions infectées à détecter les programmes d'espionnage, dont certains remontent à 2001. Selon Kaspersky, la NSA a fait une percée technologique en trouvant comment cacher les logiciels malveillants dans le firmware. Un firmware est un microprogramme qui s'exécute chaque fois qu'un ordinateur est allumé. D'après un article publié dans le Wall Street Journal, les pirates travaillant pour le gouvernement russe semblaient avoir pris pour cible un employé de la NSA. Ils ont pu voler les fichiers classifiés sur son ordinateur. C’est ainsi que les secrets de la NSA ont été découvertes. Les cibles de la NSA comprenaient souvent les institutions gouvernementales et militaires, les compagnies de télécommunications, les banques, les compagnies d'énergie, les médias et les activistes islamiques. Les logiciels d’espionnage ont été trouvés sur des ordinateurs dans plus de 30 pays à travers le monde, notamment en Iran, en Russie, au Pakistan, en Afghanistan, en Chine, au Mali, en Syrie, au Yémen et en Algérie. On doit se demander pourquoi le Mali a été une cible de la puissante NSA. Est-ce à cause du trafic de drogue transsaharien ou la présence des cellules terroristes au nord du pays ? Il est probable que le blanchiment d’argent par les institutions financières maliennes soit devenu une préoccupation pour les américains. Le gouvernement américain a depuis longtemps pu accéder aux données financières à travers le système bancaire SWIFT dans sa lutte antiterroriste. Cependant, selon le chercheur en sécurité Nicholas Weaver de l'International Computer Science Institute, les méthodes utilisées montrent que la NSA allait au-delà de son « accès officiel ». SWIFT est un système de messagerie financière qui permet aux institutions financières du monde entier d'envoyer et de recevoir des informations sur les transactions financières dans un environnement sécurisé, standardisé et fiable. Plus de 6 000 milliards de dollars de transactions par jour passe par le système SWIFT. Le gouvernement malien n’a publié aucune information sur cet incident. Il est donc impossible de savoir si des mesures ont été prises pour éliminer les vulnérabilités et protéger l’infrastructure informatique du pays. Amadou O. Wane Collaborateur externe, Floride, Etats-Unis Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here