EID : Ahmed Mohamed Ag Hamani apporte son expertise

8
Forte de plus de cent associations et organisations de la société civile, la Coalition citoyenne de la société civile pour la paix, l’unité et la réconciliation (CCSC-PURN) a été parmi les invités de la 22e session de l’Espace d’interpellation démocratique (EID) organisée par le Médiateur de la République du Mali. Le président de la CCSC-PURN, Ahmed Mohamed Ag Hamani, a promis de faire des propositions concrètes pour l’amélioration de l’EID. Conscient du rôle qu’elle joue dans la restauration de la paix et la réconciliation nationale, le Médiateur de la République a invité la CCSC-PURN pour prendre part à l’EID 2017. La Coalition compte magnifier l’honneur fait à elle par des propositions d’amélioration des prochaines sessions. “Au cours de l’EID 2017, la CCSC-PURN observera, écoutera, prendra des notes, pour élaborer des propositions concrètes à la lumière de ce qui sera dit au cours de cet exercice”, a assuré l’ancien Premier ministre à l’ouverture des travaux de l’EID 2017. Il a rappelé l’importance de cet Espace pour l’équilibre social. “En effet, de sa création jusqu’à la présente édition, l’Espace d’interpellation démocratique (EID), s’est imposé en tribune de référence, d’éducation à la pratique démocratique, la consolidation de l’Etat de droit et la promotion de la bonne gouvernance. Grâce à cet espace et à cette pratique républicaine, le citoyen malien prend de plus en plus conscience de ses droits et de ses devoirs, atteignant progressivement un statut de bon citoyen en quête de redevabilité”, s’est-il félicité. Il a réitéré l’ambition de la CCSC-PURN d’édifier une société civile indépendante, citoyenne, performante, unie et forte à même de prendre en charge et de contribuer à la recherche de solutions idoines aux défis majeurs auxquels notre pays fait face. Le cadre était tout trouvé pour l’ancien Premier ministre pour condamner les traitements inhumains que subissent les migrants noirs dans certains pays du continent africain. “Je voudrais que vous et nous de la CCSC-PURN ayons une pensée pour toutes ces femmes tous ces hommes enchainés, emprisonnés par certains pour être vendus à d’autres hommes et femmes sans foi, ni loi “. Moctar Dramane Koné, Stagiaire Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here