Mali : Mariages de fin d’année à Bamako

41
Car, la majorité des couples désirent se marier cet heureux jour ‘‘J’’. Ce, dans la mesure où le dernier dimanche, après le 24, correspondant au 31 décembre, fait également appel à un autre évènement d’envergure ; à savoir les festivités du réveillon «Saint Sylvestre». La ville de Bamako va-t-elle s’exploser de mariages pour cette fin d’année 2017 ? La question a son sens dans la mesure où des séries de mariages à couper le souffle sont prévus dans tous les centres d’Etat civil des six Communes du District de Bamako d’ici à la fin de l’année, soit dans l’intervalle de 11 jours. A moins de deux semaines de la fin du mois de décembre 2017, des réservations ont été déjà faites dans toutes les Mairies et centres d’Etat civil secondaires de Bamako et environs. Il y a quelques années, on disait que les mariages se multipliaient à la veille du mois de Ramadan dans notre capitale. Mais, cette année, la situation a changé. Et, comme l’ont chanté, Amadou et Mariam, les dimanches c’est le jour des mariages à Bamako, le cap est mis par presque tout le monde sur le dimanche 24 décembre prochain. Car, la majorité des couples désirent se marier cet heureux jour ‘‘J’’. Ce, dans la mesure où le dernier dimanche, après le 24, correspondant au 31 décembre, fait également appel à un autre évènement d’envergure ; à savoir les festivités du réveillon «Saint Sylvestre». Mais d’ores et déjà, les dispositions doivent être prises par la compagnie circulation routière de la police nationale depuis le GMS, et les autres unités des forces de sécurité devant venir au renfort afin de parer aux éventuels cas d’accidents probables. Dommage qu’on a vu des cas où un véhicule du cortège en plein course s’est renversé sur le 3e pont de Bamako avec à bord son équipage complet lors d’un mariage. Tout en souhaitant heureux ménages aux uns et aux autres, il est également important de demander aux participants de rouler avec un maximum de prudence. Ce, dans la mesure où, après la joie, du mariage, il y a une autre vie. Source: LE COMBAT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here