Réunion annuelle des services des Transports : Evaluation à mi-parcours 2017 et perspectives 2018 au cœur de la rencontre

9
Cette réunion se veut un cadre de concertation pour l’établissement du bilan des réalisations de l’année écoulée, afin de mieux programmer les actions futures. C’est sous le thème « Les Transports dans l’économie » que se sont déroulés du 18 au 19 décembre dernier, à l’Hôtel Maeva Palace, les travaux de la réunion annuelle des services du secteur des transports. Cette rencontre était placée sous la présidence du ministre en charge des Transports, Me Baber Gano. Il avait à ses côtés, son collègue de l’Equipement et du Désenclavement, Traoré Seynabou Diop, la représentante résidente de la BAD au Mali, Haly Louise Djoussou-Lorng et le 3ème adjoint au maire de la Commune IV, Issa Sidibé. Cette réunion annuelle des transports 2017 se veut un cadre d’évaluation de l’efficacité et de la productivité de l’ensemble des structures qui concourent à la mise en œuvre de la politique nationale des transports de notre pays. Elle se tient dans un contexte marqué par la mise en œuvre de la Politique Nationale des Transports, des Infrastructures de Transport et du Désenclavement (PNTITD), qui vise le développement d’un système de transport intégré, fiable, efficace, sûr et abordable. Pendant deux jours, les acteurs des services intervenant dans le secteur des transports au Mali, ont examiné les rapports d’activités 2016, la revue à mi-parcours 2017 et les perspectives 2018 des différentes structures qui concourent à la mise en œuvre de la politique nationale en matière de transport. Ils ont également échangé sur les thématiques dans le domaine des transports, notamment la facilitation du transport, la sécurité routière : enjeux et perspectives ainsi que la sureté de l’aviation civile, afin de formuler des recommandations en vue d’améliorer l’efficacité et la productivité des services du secteur des transports. Dans son intervention la représentante résidente de la BAD, chef de file des PTF à cette rencontre, a indiqué que le secteur des transports est crucial pour le développement. En effet, Mme Djoussou a recensé un certain nombre de défis auquel notre pays reste confronté dans son secteur des transports. Il s’agit selon elle de la dégradation prématurée du réseau routier, la faiblesse de l’entretien et de l’inaptitude des véhicules en circulation. Face au constat fait par les PTF du dynamisme du transport aérien international et de la faiblesse du réseau interne, les partenaires, par la voix de Mme Djoussou ont demandé à l’Etat malien de mettre l’accent sur la durabilité des infrastructures. La représentante du chef de file des PTF, a encouragé le ministère des Transports à prendre en compte de la dimension « genre » et la mobilité rurale dans le secteur des transports, à travers la mise en œuvre de sa politique de transport et son plan d’action 2015-2019. Dans son discours d’ouverture, le ministre des Transports a estimé que l’année 2017 a été marquée par d’importants investissements au niveau des équipements et des services de transport, notamment au niveau des entrepôts maliens dans les ports de transit, les aéroports et la sécurisation des documents de transport. « Il n’est nullement besoin de rappeler que la préservation du patrimoine routier passe également par le développement des transports ferroviaire et fluvial » a lancé Me Gano pour attirer l’attention des PTF sur la nécessité de la relance du transport ferroviaire de voyageurs entre Bamako et Kayes et de marchandises sur le corridor Dakar-Bamako. A l’endroit des participants, le ministre Gano dira que la mise en œuvre efficiente de leurs programmes d’actions dans le domaine des transports est un processus continu qui exige une concertation permanente entre tous les acteurs. Il a aussi exhorté les acteurs à mettre à profit l’opportunité que leur offre la présence de toutes les compétences requises pour définir les mesures idoines en vue de la mise en œuvre optimale de leurs actions en 2018. AMTouré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here