Signature de plusieurs accords de partenariat lors de la visite de l’émir du Qatar au Mali

10
L’émir du Qatar, le cheikh Tamim Ben Hamad al-Thani, a terminé une visite de quelque heures effectuée au Mali, ce jeudi 21 décembre, dans le cadre d’une tournée qui le conduit dans six pays d’Afrique de l’Ouest. À son arrivée à l'aéroport international de Bamako, l'émir du Qatar a été accueilli par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maïga et un certain nombre de ministres ainsi que de hauts fonctionnaires au Mali. L'émir du Qatar et le président du Mali ont par la suite eu des entretiens officiels au palais présidentiel de "Koulouba", au cours desquels ils ont discuté des "moyens de développer et de renforcer les relations bilatérales, en particulier dans les domaines de la coopération bilatérale". Les deux dirigeants ont également abordé «un certain nombre de questions sur la scène régionale et internationale, en plus de la coopération des deux pays dans la lutte contre le terrorisme». A ce sujet, le Président Ibrahim Boubacar Keita a informé son hôte de la situation au Mali et dans le Sahel, en soulignant les efforts régionaux entrepris par le Mali dans cadre du G5 Sahel. Pour le président malien, "cette visite renforcera les relations entre les deux pays et permettra de réaliser les aspirations des deux peuples amis", a-t-il déclaré. Pour sa part, l'émir du Qatar a souligné que "cette visite s'inscrit dans le cadre de l'approfondissement des relations de coopération entre les deux pays dans différents domaines". Il a apprécié les efforts et la position du gouvernement malien face à la crise du Golfe. Après les échanges, les deux parties ont procédé à la signature de plusieurs accords de coopération dans le domaine du sport et de l’activité physique, dans le domaine d’éducation à travers un montant de 40 millions de dollars qui sera mis à la disposition du Mali par le Fonds de développement du Qatar (QFFD) pour le financement du Projet d’appui à l’enseignement fondamental. Sur un tout autre plan, les deux Chefs d’Etat ont décidé de l’attribution réciproque de parcelles en faveur de leur ambassade respective dans l’un et l’autre pays. Il faut rappeler cette visite au moment où le Qatar est accusé de financer le terrorisme, d’où l’embargo décrété contre lui par ses voisins du Golf. Même au Mali, le Qatar a été également accusé les extrémistes et les séparatistes qui soutenaient la partition du pays. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here