Conflit entre gendarmes et populations à Kersigane : L’honorable GASSAMA va-t-il finir son mandat dans un climat tendu

163
Cet homme est bien connu dans l’arène politique malienne depuis son entrée dans le palais de Bagadadji il ya 20 ans c’est-à-dire depuis 1997. Cette longue durée à l’hémicycle est due à ses réélections successives. En Effet, immigré en France, pendant plus de quinze ans, auto-didacte de son état, pourfendeur des ministres et des hommes politiques indélicats, arrangeur de foules, très grand interpellateur à l’Assemblée Nationale du Mali, l’honorable Gassama aime la vérité, et défend à chaque occasion ses populations. Dans les débats sur les thèmes d’actualité, il éclaire la lanterne du peuple sur les différents sujets qu’il traite. Grand militant de l’URD, ami personnel de Soumaïla Cissé, il est l’un des gardiens de la démocratie malienne contre les mauvaises pratiques de la gouvernance qu’il n’a cessé de dénoncer. Il est également ami de l’ancien président ATT dont il continue de défendre le bilan de 10 ans en des termes très positifs, comparé à celui de l’actuelle gouvernance d’IBK. L’honorable Gassama est ce député qui n’a pas sa langue dans sa poche. Il dit tout haut ce que certains pensent tout bas, et s’informe de tout, surtout les points faibles de ces adversaires. Ces adversaires l’évitent sur le plateau des débats politiques. L’honorable Gassama, c’est aussi ce député surnommé l’étrangleur de journaliste en rapport avec son désaccord avec ChahanaTakiou, alors journaliste à l’indépendant en 2002, lorsqu’il a serré le col de la chemise de ce dernier à la suite d’une question politique posée à lui dans les couloirs de l’Assemblée Nationale. Il a réalisé beaucoup d’infrastructures et d’équipements à ses populations de 1997 à 2012 avec l’appui du Président ATT. Ce dernier l’invitait souvent à diner. L’honorable Gassama est non seulement un crocodile du marigot politique malien, mais aussi, un bagarreur tout fait. Notre honorable député est à la une de l’actualité, au moins une fois l’an. Les dernières affaires le concernant sont l’affaire de la dame Moro Coulibaly à Yélimané dont les adversaires accusaient celle-là d’être sa maitresse au tout début, et celle l’ayant opposé au Maire de la commune I Mme Konté Fatoumata Doumbia en 2011. Cette affaire lui a valu une levée de son immunité parlementaire. Il a été sauvé in extrémis par le coup d’Etat du 22 mars 2012. Egalement, rappelons l’histoire des taxes de développement des communes, dans laquelle les populations accusaient les administrateurs en complicité avec les honorables députés à l’époque d’avoir surévalué les dites taxes. Cette accusation était soutenue par l’association Dagakane dont le siège est en France. Elle est animée par les ressortissants de ce cercle en France. A travers toutes ces affaires, l’honorable Gassama est un homme d’actualité au Mali. Par rapport à la tension qui a opposé du vendredi 15 décembre au samedi 16 décembre 2017, le Maire de la commune de Konsiga, les forces de l’ordre d’une part et d’autre part les populations hostiles à une soit disante malversation financière et spéculations foncières de la part du Maire, l’honorable Gassama est accusé d’être l’instigateur de ces affrontements qui ont fait plusieurs blessés et un mort parmi les populations. En effet les populations ont assiégé les bureaux de la mairie afin d’empêcher le Maire d’entrer dans ses bureaux. C’est à la suite de cette atmosphère chargée d’électricité que six pick-up remplis de Gendarmes sont venus en renfort à la mairie. Les grenades lacrymogènes, et les balles blanches n’ont rien pu contre la détermination des populations munies de pierres et de bâtons qui sont restées sur leur position. Le bilan semble être la mort d’un vieux de 61 ans ancien immigré en France, à la retraite paisible dans son village natal. Cette histoire ne fait que commencer pour qui connait la pratique habituelle des Markas qui est d’entretenir financièrement les conflits dans leurs zones respectives. La question que chacun se pose dans son fort intérieur est celle-ci : « L’honorable Gassama va-t-il finir son dernier mandat législatif dans un climat d’affrontement avec ses électeurs ? ». Pour répondre à cette question, donnons du temps au temps car en politique il n’y a pas de positions figées il y a toujours une alternative. En tout cas, Gassama mérite mieux que cela ! Badou S KOBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here