Spéculation foncière : Des ressortissants de Diafounou escroqués à hauteur de 69 millions F CFA par Gaharou Doucouré du HCME

27
Tout est parti d’une mission de Gaharo Doucouré au nom du président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, Habib Sylla, aux Etats-Unis pour la supervision de la mise en place du bureau des Maliens de l’extérieur. Résident des Maliens de France de 2008 à 2013, Gaharo a voulu faire d’une pierre deux coups. En marge de cette mission, il a proposé des terrains d’habitation à vendre sis à Gouana rive gauche, Commune rurale de Kalabancoro. Les ressortissants de Diafounou ont payé avec lui 92 lots à 1500 dollars, soit 750 000 F CFA le lot. Ce qui fait au total de 69 millions F CFA. Gaharo Doucouré leur a remis 31 permis d’occuper sur les 92 permis. Malheureusement, tous ces permis se sont avérés faux. Après enquête sur la personne de Gaharo, il a ressorti qu’il n’en est pas à son premier coup. Il aurait vendu 500 lots aux ressortissants des Maliens de France qui se sont aussi avéré faux. Des Maliens d’autres contrées sont aussi ses victimes : Chine, Guinée équatoriale, Angola. Après toutes ces forfaitures, M. Doucouré est rentré au Mali où il vit présentement. En 2014, le secrétaire général du groupe des ressortissants de Diafounou aux Etats-Unis est venu à Bamako pour rencontrer Gaharo Doucouré afin de comprendre au mieux ce qui se passe. Ensemble, ils ont été voir le 3e adjoint au maire de Kalabancoro, Gouagnon Coulibaly, qui a confirmé l’existence de titres et la régularité des documents. Malgré tout, la situation n’est pas réglée. L’investissement des ressortissants de Diafounou qui vivent aux Etats-Unis dans le secteur de la santé dans leur localité est estimé aujourd’hui à plus de 86 millions de nos francs. Cette attitude interpelle les responsables du Haut conseil des Maliens de l’Extérieur. Avec l’unique mission, raison de son existence, de défendre les intérêts des Maliens de l’extérieur, ils profitent du service pour mener d’autres actions peu honorables. Boubacar Païtao Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here