Décision de transfert au lycée public de Kolokani : Les lycées du privé marquent leur désaccord

33
Les élèves des deux lycées privés de Kolokani marquent leur désaccord suite à une décision qui les transfère à l’unique établissement public de la place. Après trois mois de cours, les élèves ne comprennent pas la nécessité d’une telle décision. Le 14 décembre dernier, les élèves des lycées privés de Kolokani ont organisé une grande marche de protestation contre une décision du ministre de l’Education ordonnant leur transfert dans l’établissement public de la place. « M. le président du conseil de cercle de Kolokani, nous, élèves des lycées privés de Kolokani, avons appris avec consternation notre redéploiement au Lycée Famolo Coulibaly de Kolokani alors que nous étions initialement orientés dans les lycées Amadou Traoré et Sian Sangaré de Kolokani où nous avons commencé les cours dans les conditions normales. Nous, les élèves, nous n’avons formulé aucune demande de transfert au lycée Famolo Coulibaly. Après 3 mois de cours, de façon constance, dans les lycées privés, nous ne voyons aucune nécessité de transfert ou de réorientation vers un autre établissement car cela peut nous déstabiliser et nous désorienter dans nos études. M. le président du conseil de cercle, notre souci c’est notre avenir. De ce fait, nous sollicitons votre implication pour notre maintien dans les deux lycées privés ». Voilà en substance la déclaration que les élèves ont remise au Président du conseil de cercle de Kolokani à la fin de leur manifestation. Selon des sources locales, les élèves de ces établissements privés estiment qu’on veut les sacrifier pour des intérêts politiciens et partisans. « Depuis le 9 octobre nous sommes en classe, nous étudions dans les meilleures conditions au sein de nos lycées privés. Le lycée Famolo Coulibaly est déjà plein, les élèves sont à 3 par table-banc. Nous ne comprenons pas la décision du ministre. Nous lui demandons de revenir sur cette décision qui ne se fonde que sur du faux et de l’abus de pouvoir contre les promoteurs des écoles privées et les élèves de Kolokani », nous a confié un élève sous le couvert de l’anonymat. Selon une source locale, cette décision qui transfère ces lycéens après un trimestre de cours, serait téléguidée par les honorables députés Yaya Konaré et Sériba Diarra avec la complicité du Directeur de l’académie de Koulikoro. La même source avance que la note de service de transfert a été validée par la décision du ministre sous pression des députés. Ce qui est contraire aux textes qui réglementent les transferts et réorientations des élèves. B Camara Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here