Retour d’ATT Dr Choguel K. MAIGA, Président du MPR:« C’est une décision qui grandit le Président Keïta»

4
De mon de vue le retour du Président TOURE au pays natal est une bonne chose. C’est une décision heureuse du Président KEÏTA en cette fin d’année que nous, MPR, saluons. Ce d’autant plus que déjà au 5ème Congrès du MPR, tenu les 10 et 11 décembre 2016, nous avions demandé officiellement que le retour du Président TOURE soit autorisé et organisé avec le respect et la dignité dûs à son statut d’ancien Président de la République. En son temps certains avaient critiqué notre prise de position, mais j’avais répondu que c’était une position de principe que nous assumons, concernant un homme qui a présidé aux destinées de notre pays pendant près d’une décennie. Nous le disons indépendamment de l’appréciation que les uns et les autres, y compris le MPR, peuvent porter sur sa gouvernance et ses résultats. C’est l’Histoire qui rendra son jugement sur son bilan, et non ses adversaires politiques ni ses partisans, dont le nombre change au gré des circonstances et de la météo politiques. Je suis sûr que c’est une décision qui grandit le Président KEÏTA et par-delà notre pays tout entier. Je crois par ailleurs, que le Président KEÏTA, pourrait aller plus loin dans sa démarche, afin de vider définitivement le dossier judiciaire concernant Amadou Aya SANOGO et ses compagnons, prendre ensuite si nécessaires des mesures d’apaisement pour réconcilier les différentes composantes de notre Armée. Notre pays ne perd rien dans une telle démarche, au contraire. Il pourra alors se consacrer entièrement à sa libération en faisant face aux terroristes, aux séparatistes et leurs parrains, au recouvrement de sa souveraineté perdue et à son développement. Je souhaite bonne et heureuse année 2018 au Président TOURE et à tous ceux qui lui sont chers, particulièrement son épouse et ses petits-enfants. SOULEYMANE KONE (FARE):« Plus jamais ça » ! Le retour de ATT est une excellente nouvelle pour le Mali. Il l’est surtout pour le soldat de la démocratie. Il l’est pour la famille et les amis du « contremaître » des chantiers des infrastructures de développement sur lesquels, notre pays peut s’appuyer pour son émergence dans un futur proche. Merci aux dirigeants de la CEDEAO, Merci aux autorités et au peuple de la Teranga, merci au Sénégal, nous n’oublierons jamais cette preuve de fraternité, d’avoir accueilli et hébergé durant cinq longues années une partie importante de notre nation. Cela dit il faut souligner que le maintien artificiel du Président Amadou Toumani Touré, hors du Mali depuis l’instauration des institutions, après les élections de 2013 a dévalorisé politiquement et moralement notre pays aux yeux de nos voisins, de la CEDEAO et de la communauté des démocraties, c’est pourquoi son retour a été demandé par une large fraction de la classe politique et des populations de notre pays. Aussi, ce retour ne peut-il que nous rappeler celui de notre illustre ancêtre fondateur Soundiata Keita et enseigner à la génération future que notre pays s’est humilié, dévalorisé aux yeux du reste du monde en imposant cette épreuve d’éloignement à un homme qui s’est tué à la tâche pour sa patrie. René Descartes disait que « l'ingratitude est un composé d'égoïsme, d'orgueil et de stupidité ». Nous avons été égoïstes et stupide, et l’orgueil mal placé n’a rien arrangé. C’est dire que le passé rattrape toujours l’actualité étant donné que toute actualité à son histoire. La leçon à tirer à l’attention de toutes et tous, est que l’adversité politique n’autorise pas tout. Notre réconfort est que la grande majorité des Maliens a vécu cet exil comme une honte pour leur pays et une injustice faite à l’intéressé. Alors plus jamais ça ! Daba Diawara, président du PIDS:« Bienvenue Monsieur le Président ! » Nous sommes ensemble. Le Parti de l’indépendance, de la démocratie et de la solidarité (PIDS) a dit NON au coup d’Etat du 22 mars 2012. Le PIDS a dit NON aux commanditaires et aux bénéficiaires du coup d’Etat du 22 mars 2012. Il assume avec courage, abnégation et non sans fierté les conséquences de ce choix pour le Mali, pour la démocratie et pour la République. Il est heureux que ceux qui l’avaient oublié se rappellent que l’article 12 de la Constitution du 25 février 1992 dispose que « Nul ne peut être contraint à l’exil ». Allah ne saurait se dédire. Il a dit dans le Saint Coran, S.94, V.5 et 6 : « A côté de la difficulté est, certes une facilité ! A côté de la difficulté est, certes une facilité ! » Monsieur le Président, Allah vous a accordé Sa grâce comme à Yunus. Pardonnez comme Youssouf et continuez à servir le Mali. DJIGUIBA KEITA DIT PPR (PARENA):« ATT I Bissimilah » ! Je suis très ému et très heureux. Le putsch, hier comme aujourd’hui, doit être condamné. C’est pourquoi dès le 21 mars 2012, nous nous sommes levés pour dire qu’il faut barrer la route au putsch. Et aujourd’hui, le président de la République reconnait que la République doit revenir à l’endroit, en faisant revenir le président ATT au Mali. Qu’il en soit remercié. ATT I Bissimilah ! retour d’ATT :Les FARE s’expriment Dans un communiqué diffusé, le 21 décembre dernier, le parti FARE se réjouit du retour d’ATT. Le 17 décembre 2016, à l’issue de sa deuxième Convention nationale les FARE (Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence) invitaient « le gouvernement à organiser immédiatement le retour au pays du Président Amadou Toumani TOURE au regard du récent vote des députés de l’Assemblée nationale». Le parti FARE se réjouit de l’annonce du retour de l’ancien Président Amadou Toumani TOURE et souhaite qu’il se déroule dans les conditions à hauteur de son rang et de sa personnalité. Le parti FARE mesure toute l’émotion qui sera la sienne en retrouvant ce sol qu’il a tant aimé et servi. Les FARE saisissent cette opportunité pour remercier le Président Macky SALL et le peuple frère du Sénégal pour l’accueil, l’hospitalité et toutes les considérations dont ils ont fait montre à l’égard du Président TOURE durant son séjour au Sénégal. Les FARE remercient également les Autorités de la CEDEAO et tous ceux qui ont contribué à faciliter ce retour tant attendu par le peuple malien. Les FARE invitent le Gouvernement du Mali à prendre toutes les dispositions pour garantir les meilleures conditions d’installation et de sécurité au Président Amadou Toumani TOURE, conformément à son statut constitutionnel. Les FARE AN KA WULI souhaitent la fraternelle et cordiale bienvenue au Président Amadou Toumani TOURE et invitent l’ensemble de ses militants(es) et sympathisants(es) à sortir massivement pour l’accueillir ce dimanche 24 décembre 2017. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here