Après la mémorable victoire contre la révision constitutionnelle: Cet espoir, aussi grand qu’il fut, a fondu comme beurre au soleil

30
Pendant un temps, la jeunesse malienne aura donnée l’espoir du renouveau dans le champ politique. Un renouveau indispensable dont la classe politique a tant besoin pour trouver des réponses aux défis des temps modernes à savoir : la sécurité et la bonne gouvernance. Cet espoir, aussi grand qu’il fut, a fondu comme beurre au soleil au lendemain de la mémorable victoire contre la révision constitutionnelle. Il faut noter que l’échec de ce programme politique est à l’actif de toute la jeunesse Malienne (pro et anti) car elle symbolise l’entrée de cette jeunesse jadis spectatrice dans le débat politique, malgré la violence verbale à déplorer. Avec à sa tête Ras Bath, Niang et d’autres jeunes leaders d’opinion, la jeunesse malienne a montré sa capacité d’impacter sur le cours des choses. Il est regrettable de constater qu’à peine nés, les leaders de cette jeunesse, qui avaient pourtant montré les signes d’une maturité encourageante sont tombés dans les travers de la polémique sur fond de rumeurs les plus folles au relent d’auto-neutralisation. Le débat d’idée s’est transformé en règlement de compte personnel par media interposé et via les réseaux sociaux. Péché de jeunesse ou manipulation ? Si on en croit les propos véhiculés sur les réseaux sociaux et dans les médias, la manipulation l’emporterait de loin sur la naïveté qui caractérise la jeunesse de façon générale. Pour une fois de plus, l’intelligence et la lucidité dont elle avait preuve n’auront pas permis à la jeunesse Malienne d’échapper aux pièges des dinosaures dont l’ambition n’est autre que de prolonger leur règne sur l’appareil d’Etat, seul domaine épargné jusqu’ici par la précarité et crise économique. En tombant dans le piège de la manipulation, l’espoir d’une jeunesse éveillée et décidée de prendre son destin en main s’envole. La lutte pour l’intérêt personnel a pris le dessus sur la cause commune. Pourtant il y’a mille et raison pour cette jeunesse de rester soudée, parmi lesquelles on peut citer la migration clandestine, l’insécurité généralisée, la paupérisation grandissante, la détérioration de l’éducation …et le chômage de masse dont elle est la principale victime. Il est grand temps que la jeunesse prenne conscience de la nécessité impérieuse de rester soudée pour faire l’ébauche d’un avenir politique pour ce pays qui ne cesse de reculer sur beaucoup de points. Etaler sur la place publique les tares et les incongruités de la vie privée des uns et des autres ne profitera qu’à ceux militent pour jeunesse divisée. La jeunesse Malienne doit résister à la tentation de l’argent facile et des cadeaux empoisonnés afin de venir en renfort à leurs ainés qui se battent déjà dans l’arène politique sans grand succès. Bouba Sankaré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here