ATT lors de son arrivée au Mali : « Je n’attendais qu’un coup de signal »

9
En exil à Dakar depuis cinq ans après son reversement en 2012, l’ancien président de la République Amadou Toumani Touré a regagné la capitale malienne le dimanche dernier en compagnie de son épouse. Interrogé dès son arrivé, le père fondateur de la démocratie a fait savoir qu’il n’attendait qu’un coup de signal des Maliens pour rentrer chez lui. Depuis des semaines la nouvelle ne cessait de faire échos du retour possible de l’ancien président de la République le général Amadou Toumani Touré (ATT). C’est désormais chose faite depuis le dimanche dernier. En effet, le héros de mars 1991 est de nouveau rentré chez lui comme un héros après son revers en 2012. Il a fallu donc attendre cinq ans d’exil arrangé pour que l’ancien président regagne son pays natal. Dès son arrivé Amadou Toumani Touré dit être très content et n’attendait qu’un coup de signal pour rentrer : « effectivement cela fait cinq ans que je suis à Dakar avec ma famille et j’ai toujours gardé en moi cette nostalgie du Mali. Et dernièrement le président de la République, mon grand frère Ibrahim Boubacar Keita qui, au cours d’une mission m’a dit, mon frère il est temps que tu rentres chez toi au pays et je lui ai répondu que je n’attendais que ça. Je n’attendais qu’un coup de signal. Sincèrement je remercie tous ceux qui m’ont soutenu pendant cette épreuve » a-t-il déclaré. Élu président en 2002 et 2007 par une forte majorité de la population, le régime du général à la retraite avait été renversé le 22 mars 2012 par des militaires qui l’accusaient d’incurie face à la rébellion du nord, puis il a formellement démissionné en Avril 2012 avant de quitter le Mali pour la capitale Sénégalaise (Dakar). Au départ, après les élections de 2013, il avait été menacé par un procès pour « haute trahison », une poursuite qui a été vite rejetée par une grande majorité de l’Assemblée nationale en décembre 2016. Aujourd’hui ATT revient de Dakar avec beaucoup d’honneur et nombreux sont les Maliens qui semblent regretté son départ à l’époque. A.K Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here