GAO : Journée Internationale des migrants : dissiper les préjugés et sensibiliser sur la contribution des migrants.

28
Par l’entremise de l’ONG ENDA Mali, la journée internationale des migrants a été dignement célébrée à Gao. Une journée internationale célébrée ce 18 Décembre 2017 à Gao, par ENDA-MALI à travers son « Projet d’appui d’urgence et de renforcement de la résilience des enfants en mobilité dans les villes de Gao et de Toumbouctou » financement USAID/OFDA. Une journée célébrée au centre de « Dia Kosseye » avec la participation remarquée des responsables de « Direy Ben » en langue Songhoy « finie l’aventure » et surtout de la coordinatrice de ENDA-MALI à Gao, Mme Cissé Safietou Sanogho du coordinateur du « projet appui d’urgence et de renforcement de la résilience des enfants en mobilité dans les villes de Gao et de Toumbouctou », Alhousseini Mahamane Maiga. Une conférence débat a servi de gros plat de résistance. « Les enjeux de la migration et les droit des migrants », sous l’éclairage du pasteur Samuel Guindo à la maison des migrants avec la collaboration précieuse de ENDA-MALI, de Dicko de « Direy Ben »et de Kandem coordinateur de la maison des migrants. Un thème exposé en présence de nombreux invités dont les responsables des forces de sécurité, les services techniques, les associations communautaires des femmes et enfants, un public réellement intéressé. La coordinatrice de ENDA-MALI, a planté le décor en rappelant que le Mali est signataire de la convention du 4 décembre 2000 (résolution A/RES/55/93), doit donc assurer aux migrants dans son pays le respect de leurs droits fondamentaux, à travers l’amélioration des conditions de vie et de travail. Une journée, qui est une occasion de dissiper les préjugés et de sensibiliser le monde entier sur la contribution des migrants dans les domaines économique, culturel, et social, autant dans les zones d’origine et transit mais surtout dans les zones de destination. le thème principal de cette journée de célébration a été largement facilité aux exposant par la qualité des participants, notamment les membres de la maison des migrants « Direy Ben », qui ont vécu les différentes facettes de la migration. Leurs différents éclairages à cette journée u 18 décembre 2017 au centre « Dia Kosseye » à quelques mètres de leur siège, ont donc permis aux uns et autres d’être bien édifiés. Un des participants et non des moindres des moindres, un des corps habillés, disait à la fin de la conférence, avoir pris part à une véritable « école du donner t du recevoir ». ENDA-MALI/Gao et son projet d’urgence et du renforcement de la résilience des enfants en mobilité dans les villes de Gao et Toumbouctou », peuvent alors pousser un « grand ouf » celui d’avoir créé un environnement protecteur répondant aux besoins spécifiques des enfants concernés Mahamadou Cissé à Gao Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here