Paix et cohésion sociale : Le président du PSDA à Kersighane

29
Pour la réussite des missions du chef de l’Etat, le président du Parti social démocrate Africain (PSDA), Ismaël Sacko, un soutien de taille d’IBK, est sur tous les fronts pour apporter sa contribution à la restauration de la paix et de la cohésion sociale. Il s’est rendu la semaine dernière au chevet des blessés de la récente violence à Kershigane dans la région de Kayes. Toujours aux côtés des populations de l’intérieur comme de l’extérieur pour recueillir leurs préoccupations, et apaiser parfois certaines tensions, le président du PSDA, Ismaël Sacko, se distingue aujourd’hui au sein de la majorité présidentielle comme un véritable soutien du président IBK. En témoigne sa récente visite dans la région de Kayes, suite aux incidents survenus entre la population et les forces de l’ordre à Kersighane dans le cercle de Yélimané qui a occasionné un mort, 8 blessés du côté des manifestants et cinq blessés du côté des forces de sécurité. L’objectif pour M.Sacko était d’aller apaiser le climat social. A Kersighane, il a tenu une rencontre d’échange franc avec les populations pour le retour de la paix. « Le mercredi 20 décembre 2017, j’ai jugé opportun de me rendre dans la Commune de Kersighane, cercle de Yélimané en compagnie de certains membres de mon parti, des originaires de la commune. Ce déplacement nous a permis de visiter les blessés admis à l’hôpital régional de Kayes. Une fois à Kersighane, nous avons exprimé notre soutien et notre solidarité au chef de village et avons présenté nos condoléances à la famille du défunt M. Coulibaly. Au PSDA, nous condamnons cet acte et nous invitons l’Etat de punir avec la dernière rigueur les auteurs de cette bavure », a-t-il invité. Par ailleurs, M. Sacko de féliciter l’association Dagakane pour son engagement et pour son rôle d’éveil des consciences. « En outre, nous avons prôné des messages de la concorde nationale, du patriotisme et d’apaisement devant une assemblée de plus de 2000 personnes. La leçon a tiré de cet incident est qu’il faut une justice équitable et non partisane pour la stabilité de notre pays », a-t-il prêché. Avant de se rendre à Kayes, le président du PSDA était à Sikasso pour la rentrée politique de son parti. A Kénédougou, le parti a enregistré une forte adhésion de la population du village de Korowedougou. A la place des discours politiques, cette rentrée politique a porté sur le repiquage des cultures vivrières dans un périmètre maraîcher avec les femmes. Pour la réussite de l’opération, le PSDA a mis à contribution des techniciens en agronomie pour les accompagner. Il s’agissait là pour M. Sacko de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales. Ces assises ont permis surtout de partager les difficultés des populations afin de préconiser ensemble des pistes de solutions. A cette occasion, le parti a réaffirmé son soutien aux actions du président IBK. Youssouf Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here