Amadou Keita, DG de l’ENA : “Je ne suis soumis à aucune pression”

12
Le directeur général de l’Ecole nationale d’administration dissipe les rumeurs d’une éventuelle pression dont il serait l’objet dans l’organisation du concours d’entrée à l’ENA prévu ce samedi 30 décembre 2017. Mercredi en conférence de presse, le directeur général de l’ENA a levé toute équivoque sur l’organisation du prochain concours d’entrée dans son établissement “Je ne suis soumis à aucune pression de qui que ce soit dans ce pays pour organiser ce concours”, a-t-il déclaré. Il était assisté du secrétaire général Moussa Camara, président de la commission d’organisation du concours, et de Nouhoum Cissé, membre de la commission d’organisation. Le but de cette conférence était d’informer les hommes de médias de la tenue du concours le 30 décembre 2017, mais et surtout couper court aux rumeurs faisant état de magouilles autour du concours. Certains ont même affirmé qu’une liste du parti au pouvoir a été soumise au directeur général pour qu’il puisse les faire admettre au concours pour ne pas être démis de ses fonctions. Pour Amadou Kéita il n’en est rien. “Ce ne sont que des fausses informations”. “Je ne suis pas politique. Mon équipe et moi nous avons un seul souci : c’est de faire en sorte que les concours que nous organisons puissent totalement crédibles afin d’assurer la sincérité la plus totale des résultats”, s’est-il défendu. Peu connue par la population, la nouvelle ENA est régie par des textes. Le directeur général en a fait une brève présentation et présenté les missions assignées. Pour le présent concours, un jury indépendant est chargé de la correction et de la proclamation des résultats. Quelque 20 727 dossiers ont été déposés pour 46 postes à pourvoir dans neufs corps différents. 19 760 dossiers ont été acceptés après tri. Certains dossiers ont été rejetés pour diverses raisons soit pour non-conformité soit pour manque de pièces constitutives. Le concours se déroulera dans 18 centres sur les deux académies d’enseignement de Bamako. 14 centres sont situés sur la rive droite et 4 centres en rive gauche. Créée en 2006, la nouvelle ENA a officiellement démarré en 2009. Elle forme les fonctionnaires dans neuf corps parmi lesquels les inspecteurs des impôts, les inspecteurs des affaires économiques, les inspecteurs des douanes, les administrateurs du travail et de la sécurité sociale, les conseillers des affaires étrangères, et les planificateurs. Elle en sera bientôt à sa quatrième promotion. Zoumana Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here