ATT à Bamako : « Je suis profondément comblé »

31
Après 5 ans et 8 mois d’exil dakarois, l’ex-Chef de l’Etat malien, Son Excellence Amadou Toumani Touré, est de retour au bercail le dimanche 24 décembre 2017. « Je présente mes devoirs à l’ensemble du Peuple malien et à tous ceux qui, en Afrique comme à travers le monde, m’ont aidé, soutenu et parfois assisté… Je suis profondément comblé », a-t-il témoigné. Ayant de quitter le pouvoir, en mars 2012, à la suite d’un coup d’Etat imprescriptible perpétré par une bande d’hommes habillés sous la conduite d’un certain Capitaine Amadou Haya Sanogo, tous, actuellement, en détention au Mali, l’ancien Président Amadou Toumani Touré avait élu domicile à Dakar, à la demande de la CEDEAO. La suite, tout le monde le connait, avec les cabales orchestrées contre sa personne pour le discréditer, notamment des tentatives de poursuites judiciaires contre lui pour une supposée haute trahison, mais aussi des médisances. Le Rapport de la Commission parlementaire ad hoc mise en place pour mener l’enquête sur les faits pouvant faire office de preuves pour la haute trahison s’est révélé vide, alors qu’un certain nombre de Responsables de l’institution tentaient de manipuler. Au même moment, certaines associations, à l’instar du Mouvement « An Ka Ben », réunissant des militants venus issus de la majorité présidentielle comme de l’opposition politique, ont uni leurs voix pour, au nom de la réconciliation de tous les Présidents de la République, demander le retour d’ATT. La parole d’honneur d’IBK Face à cet échec de poursuite judiciaire et à ces voix résonnantes, le Chef de l’Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta, ne pouvait rester sourd. En bon aîné, le Président IBK avait rassuré du retour de son cadet. « Je suis reconnaissant à mon jeune frère Amadou Toumani Touré pour avoir instauré la Journée du Paysan au Mali…Beaucoup de choses se disent sur nos relations ; mais, je sais qu’il n’y a ni intrigues ni méchanceté entre nous. ATT, à bientôt », avait-il déclaré lors de la Journée du Paysan 2016, célébrée le 28 mai dans la Commune rurale de Baguinéda. Dans la même période, Ibrahim Boubacar Kéïta, recevant les membres de l’association « An ka ben », qui prône la réconciliation nationale, avait renchéri: «Je n’ai rien contre mon jeune frère ATT ». Le 22 décembre 2017, lors de la 14e édition de la Journée nationale des Communes du Mali, IBK a déclaré à propos de ce retour. «En conscience, nous avons estimé le moment venu de demander à notre jeune frère Amadou Toumani Touré de revenir au Mali. Nous l’avons fait, pas en calcul politicien, je ne suis pas un politicien, je suis un Homme au service de mon Peuple tout court. Je l’ai fait ; car, n’ayant pas quitté le pouvoir de la manière la plus légale. Et lorsque la CEDEAO a estimé devoir contribuer à sa sauvegarde en demandant à mon cadet Macky Sall de l’y aider, Macky a envoyé son avion le chercher. Nous ne pouvons pas être en reste de dignité et de républicanisme en ne faisant pas en notre tour le geste inverse. C’est pourquoi, au nom du Mali, j’ai décidé à mon tour de lui envoyer d’abord une mission lui dire : mon cher cadet, il est temps que tu reviennes au pays ; certaines affaires s’étant apaisées, le climat nous semble favorable pour un tel retour, et nous y contribuerons en vous envoyant chercher par l’aéronef de la République puisque vous avez quitté le Mali à bord de l’aéronef de la République du Sénégal. Tout est là, tout le reste est fadaise et je m’en n’occupe pas. J’ai fait au nom de la République du Mali ; je ferais pour la République du Mali ce que je pense devoir faire pour le Mali, pour l’honneur du Mali, le reste je le laisse aux spéculateurs de tous genres qu’ils en fassent leurs gorges chaudes et leurs fonds de commerce habituel. Cela n’a aucune prise sur moi. Voilà en tout et pour tout de quoi il retourne. Donc, si Allah Soubhana Wat ‘Allah nous rend la chose favorable, le dimanche matin, l’avion de la République ira chercher le Président Amadou Toumani Touré pour le ramener au Mali. Et, en bon jeune frère, en bon cadet, il a souhaité déjeuner ce jour-là avec son grand frère en ma Résidence. Donc, tout ce que ce pays a d’esprit sain est appelé à prier pour nous dans l’esprit dans lequel je l’ai fait, qu’Allah sait, mon cœur sait, cela suffit ». 24 décembre 2017 mémorable C’est un Aéroport International Président Modibo Kéïta, Bamako-Sénou, plein à claquer, le dimanche 24 décembre 2017, qui a refusé du monde venu accueillir le Président ATT. Décollé aux environs de 9h20 mn à Dakar, l’avion présidentiel malien transportant le couple de l’ex-président a atterri à l’aéroport de Bamako aux environs de 11h45 MNS. Il a fallu attendre jusqu’à 12h8 mns juste quand ATT foule de nouveau le sol malien ; car, difficile de se frayer de chemin, tellement que la foule est importante. L’ambiance était bon enfant. Des remerciements à IBK Au salon d’honneur du Pavillon présidentiel, ATT s’est entretenu avec le Premier Ministre et certains membres du Gouvernement, puis a pensé à tous ceux qui sont blessés ou tombés sur le champ de l’honneur. Ainsi, a-t-il déclaré : « C’est avec beaucoup d’émotions que je rentre au pays natal. Permettez-moi tout d’abord de réserver une pensée pieuse aux victimes civiles et militaires maliennes et étrangères du fait d’une guerre injuste et cruelle qui nous a été imposée depuis tant d’années. Aux blessés, aux handicapés et à tous ceux qui ont éprouvé des douleurs énormes, je leur souhaite prompt rétablissement ». L’ancien Président ATT a surtout salué et remercié le Chef de l’Etat, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta. « Du fond de mon cœur pour tout ce qu’il a consenti comme efforts et toutes les commodités qu’il a fait mettre en place pour me permettre aujourd’hui de revenir dans notre très cher pays , je lui dis merci », a-t-il formulé à l’adresse du Président IBK. Et il ajouta : «Je suis profondément comblé ». Par ailleurs, l’ex-président ATT a présenté ses devoirs à l’ensemble du Peuple malien et à tous ceux qui, en Afrique comme ailleurs à travers le monde l’ont aidé, soutenu et parfois assisté. «Je voudrais exprimer toute ma profonde gratitude et celle de ma famille à Son Excellence le Président Macky Sall, Président de la République du Sénégal pour l’hospitalité toute africaine qu’il nous a réservée à Dakar. Au Peuple sénégalais qui sont nos frères et cousins, je garderai toujours au fond de mon cœur la manifestation de la Téranga sénégalaise faite de courtoisie, de gentillesse et d’affection» , a-t-il soutenu. Souvenir des accueils ATT a eu à se souvenir de son séjour sénégalais qu’il qualifie d’avoir été très riche pour lui. « Je prends deux ou trois petits exemples. La mosquée dans laquelle j’ai commencé à prier depuis mon arrivée à Dakar est une mosquée qui se trouve à l’hôpital Le Dantec ; mais vous ne pouvez pas imaginer combien après la mosquée, je suis obligé de saluer toute la mosquée par ce que toutes les mains sont tendues pour me marqué et cela m’a beaucoup touché. Le deuxième point c’est encore ma salle de sports qui s’appelle Gymnasium. Au début, j’étais un client et un beau jour il y a 3 ans, ils sont venus me voir, ils m’ont dit : ATT, tu ne paies plus. Et, le dernier point c’est un simple taximan. Un jour, en retard pour aller au sport, j’ai pris un taxi pour y aller ; arrivé, le taximan me regarde et me dit : c’est ATT ? je dis oui, il me dit : tu ne paies pas. Voilà comment j’ai vécu et comment je vivais au Sénégal. Donc, à mes frères du Sénégal, je leur dis tout simplement merci», s’est-il souvenu pour conclure. DCA ………….. ACCUEIL DU PRESIDENT ATT A L’AEROPORT: Les grands absents Amadou Toumani Touré, ancien président du Mali exilé à Dakar est de retour dans son pays, depuis le dimanche dernier. Parmi les grands absents à l’accueil du soldat de la démocratie malienne figurent Hamed Diané Séméga et Bakary Togola. Clin d’œil sur ces deux hommes politiques qui ont marqué les dix années du régime ATT. Si le premier a été plusieurs fois ministre de divers départements, le second est un opérateur agricole, tout puissant président de la chambre d’agriculture du Mali. Pendant les dix années de pouvoir du président Amadou Toumani Touré, Hamed Diané et Bakary Togola ont été au centre des grands projets développement du pays initiés par l’homme du 26 mars 1991. Respectivement président du parti PDES, et le second, un des vice-présidents, depuis la chute du régime qui leur a tout donné, Hamed Diané Séméga et Bakary Togola ont démissionné du parti. Selon toute vraisemblance, ces deux hommes n’ont jamais ouvertement soutenu ATT depuis son départ d’exil à Dakar. Pourtant, le Parti pour le Développement Economique et la Solidarité avec ses quelques membres restés fidèles n’a cessé de soutenir le président ATT durant les 5 ans et 8 mois de son exil forcé à Dakar. Accueilli en héros, Amadou Toumani Touré sait désormais effectivement que c’est dans la difficulté qu’on reconnait ses vrais amis. Habi Sankoré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here