Commissariat du 6e A : Un réseau de piratage des comptes bancaires démasqué…

58
Les établissements financiers de notre pays ont sérieusement été secoués ces derniers temps à cause des préjudices à eux causés par une race d’individus sans foi ni loi qui viennent de tomber dans les nasses des vaillants policiers de Korofina. Des enquêtes en cours pour interpeller les éventuels complices dans les banques concernées Les locaux du Commissariat du 6ème Arrondissement sont pris d’assaut ces jours-ci par une foule de cadres investis de la lourde et délicate mission de gérer les établissements bancaires de la place. Pourquoi une telle affluence à ce lieu ? La réponse est toute simple. L’irréductible Commissaire Principal Tapa Diallo et sa nouvelle race de policiers rompus au métier, viennent de donner le meilleur cadeau de nouvel an aux banques du Mali et à leurs clients en leur offrant sur un plateau d’argent un réseau mafieux spécialisé dans du faux et usage de faux. En effet, dans la journée du 16 Décembre 2017, vers 11heures 30mn, les inlassables éléments de l’Hôtel de Police de Korofina, ont reçu un appel téléphonique provenant d’une institution bancaire de la place, sollicitant leur concours. Illico, les fouineurs de la brigade de recherche se sont rendus sur les lieux et ont fait conduire le sieur Mohamed Ballo bombardé de faux documents (fausses cartes d’identité, faux chèques). Le quidam voulait effectuer un retrait frauduleux sur le compte d’un client de ladite banque. Sérieusement cuisiné, il déclara travailler sous les ordres et au compte d’un certain Hamza Diaby Alias le Maestro. Ce dernier est spécialisé dans la confection des cartes d’identité et dans le tirage des chèques qu’il mettait ensuite à sa disposition. Une fois muni de ces faux documents, les faussaires s’adonnaient à ce machiavélique jeu d’encaisser lesdits chèques. Forts de ces renseignements, les hommes de Tapa Diallo mirent en branle leurs actives cellules de renseignement qui ont permis de mettre le grappin sur le sieur Hamza Alias le Maestro. Le même jour, l’équipe de choc de l’officier de police émérite, a procédé à une perquisition au domicile de l’infortuné faussaire. Sur place, elle a fait la spectaculaire découverte d’une imprimante en couleur, des ordinateurs, des scanners, des faux passeports dont trois (03) de la Côte d’Ivoire, sept (07) de la Guinée Conakry dont deux diplomatiques et deux (02) du Mali, dix-neuf chéquiers provenant des banques nationales et internationales, plusieurs photos d’identité et un grand nombre de photocopies des documents de banques suscitées, des cartes magnétiques, des chéquiers de plusieurs banques de la place, des cachets des présumés commissaires de police Mamadou Maïga, Seydou Coulibaly, Dramane Sangaré, des cachets des commissariats, des lames, des chéquiers d’autres banques étrangères. Interrogé sur la propriété de cet étrange arsenal trouvé en son domicile, le Maestro a déclaré en être le propriétaire avant d’ajouter qu’il s’en sert pour effectuer des retraits indélicats dans les comptes d’autrui tout en bénéficiant de la complicité des proches des banques impactées. Il s’agit de : Bank of Africa, BCS, BIM, BMS-SA, BNDA, BSIC, ECOBANK, CORIS-BANK, ORABANK A ce stade de l’enquête, les increvables limiers du Commissaire Principal Tapa Diallo n’ont pas encore pu identifier et éventuellement interpeller un quelconque complice. Le mode opératoire de ce réseau mafieux de faussaires consiste à confectionner des cartes d’identité portant la signature des commissaires de police, à faire des ouvertures de compte dans les livres de certaines banques pour ensuite modifier les soldes et procéder enfin à des retraits frauduleux. Des tentatives de payement de chèques par compense ont été décelées dans certaines institutions bancaires de la place, ce qui signifie clairement que les suspects représentent un grave danger pour les établissements financiers. D.K Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here