IBK et ATT : L’unisson des braves

72
Le retour de l’ancien Président de la République, Amadou Toumani Touré, qui était impatiemment attendu par l’ensemble du Peuple malien, servira d’un atout important dans le processus de sortie de crise. Ce retour, initié par le Président Ibrahim Boubacar Kéïta, marque un tournant décisif dans le processus de paix et de réconciliation nationale, mais aussi dans la lutte contre le terrorisme. Le dimanche 24 décembre 2017 a pris fin les 5 ans 8 mois d’asile dakarois de l’ex-Chef de l’Etat malien, Général Amadou Toumani Touré qui est de retour à Bamako avec sa famille. Comme l’a reconnu la Secrétaire aux Relations Extérieures du Parti pour le Développement Economique et Social (PDES), Mme Fatoumata Sacko, ce retour d’ATT « est de la seule initiative du Président Ibrahim Boubacar Kéïta », qui en avait déjà jeté les prémices. La bonne foi d’IBK Entre IBK et ATT, c’est entre frère et cadet. Les deux Hommes ont toujours œuvré pour un Mali Uni, stable et prospère. Contrairement aux discours de négativité que ne cessent de nourrir certaines personnes mal intentionnées au sujet des deux Hommes, le Président IBK a toujours été reconnaissant à ATT pour ses actions dans l’intérêt supérieur de la Patrie. «Beaucoup de choses se disent sur nos relations, mais je sais qu’il n’y a ni intrigues ni méchanceté entre nous », avait expliqué Son Excellence IBK lors de la Journée du Paysan 2016, célébrée le 28 mai dans la commune rurale de Baguinéda. Tout en promettant à son cadet : « ATT, à bientôt ». Ayant reçu le mouvement An Ka Ben, dans le cadre du programme de concertations qu’il a initié avec les forces vives de la nation, Son Excellence Ibrahim Boubacar Kéïta avait précisé: « Je n’ai rien contre mon jeune frère ATT ». Alors que beaucoup étaient dubitatifs quant aux assurances d’IBK pour ce retour, la surprise a été générale et merveilleuse lorsque le 22 décembre 2017, lors de la 14e édition de la journée nationale des Communes du Mali, quand le Président de la République a déclaré : « En conscience, nous avons estimé le moment venu de demander à notre jeune frère Amadou Toumani Touré de revenir au Mali. Nous l’avons fait, pas en calcul politicien, je ne suis pas un politicien, je suis un Homme au service de mon peuple tout court. Je l’ai fait ; car, n’ayant pas quitté le pouvoir de la manière la plus légale. Et lorsque la CEDEAO a estimé devoir contribuer à sa sauvegarde en demandant à mon cadet Macky Sall de l’y aider, Macky a envoyé son avion le chercher. Nous ne pouvons pas être en reste de dignité et de républicanisme en ne faisant pas en notre tour le geste inverse. C’est pourquoi, au nom du Mali, j’ai décidé à mon tour de lui envoyer d’abord une mission lui dire : mon cher cadet, il est temps que tu reviennes au pays, certaines affaires s’étant apaisées, le climat nous semble favorable pour un tel retour, et nous y contribuerons en vous envoyant chercher par l’aéronef de la République puisque vous avez quitté le Mali à bord de l’aéronef de la République du Sénégal. Tout est là, tout le reste est fadaise et je m’en n’occupe pas. J’ai fait au nom de la République du Mali, je ferais pour la République du Mali ce que je pense devoir faire pour le Mali, pour l’honneur du Mali, le reste je le laisse aux spéculateurs de tous genres qu’ils en fassent leurs gorges chaudes et leur fonds de commerce habituel. Cela n’a aucune prise sur moi. Voilà en tout et pour tout de quoi il retourne. Donc, si Allah Soubhanawat ‘Allah nous rend la chose favorable, le dimanche (24 décembre2017) matin, l’avion de la République ira chercher le Président Amadou Toumani Touré pour le ramener au Mali. Et, en bon jeune frère, en bon cadet, il a souhaité déjeuner ce jour-là avec son grand frère à ma Résidence. Donc, tout ce que ce pays a d’esprit sain est appelé à prier pour nous dans l’esprit dans lequel je l’ai fait que Allah sait, mon cœur sait, cela suffit ». IBK signe le 24 décembre 2017 dans les annales du Mali Chose promise, chose due. Tel que le Chef de l’Etat l’a promis, cette journée-là a été marquée par le retour effectif de l’ancien Président ATT. Ainsi, à 11h45 mn, l’avion présidentiel malien transportant atterrit sur le tarmac de l’aéroport. C’est un Aéroport International Président Modibo Kéïta, Bamako-Sénou, plein à claquer. A 12 H 8 MN juste, le Président ATT foule de ses pieds le sol malien. Sur la pancarte : « Merci IBK », « La Réconciliation est en marche », « ATT An Ka Ben vous souhaite la bienvenue », « Toute la famille réunie du Mali dit merci à IBK et vous (ATT) souhaite un bon retour au Mali ». Des remerciements d’ATT à IBK Au salon d’honneur du Pavillon présidentiel où il a entretenu avec le Premier Ministre Abdoulaye Idrissa Maïga, l’ex-président ATT, Général d’Armée de son état, a eu une pensée pieuse pour tous ceux qui tombés sur le champ de l’honneur. «C’est avec beaucoup d’émotions que je rentre au pays natal. Permettez-moi tout d’abord de réserver une pensée pieuse aux victimes civiles et militaires maliennes et étrangères du fait d’une guerre injuste et cruelle qui nous a été imposée depuis tant d’années. Aux blessés, aux handicapés et à tous ceux qui ont éprouvé des douleurs énormes, je leur souhaite prompt rétablissement », a-t-il déclaré. L’ancien Président ATT a surtout salué et remercié du fond de son cœur le Chef de l’Etat, Son Excellence IBK, pour tout ce qu’il a consenti comme efforts et toutes les commodités qu’il a fait mettre en place pour lui permettre de revenir dans notre très cher pays. « Je lui dis merci. Je suis profondément comblé », a avoué ATT. Sans oublier de présenter également « ses devoirs à l’ensemble du peuple malien et à tous ceux qui, en Afrique comme à travers le monde, m’ont aidé, soutenu et parfois assisté ». La réconciliation s’amorce Certains se demandent ce que peut changer au Mali le retour de l’ex-président ATT. Loin des calculs politiques, ce retour amorce un grand pas dans le processus de réconciliation nationale de tous les Maliens, lancé par le Président de la République depuis la Conférence d’entente nationale du 27 mars et 2 avril 2017. En effet, cette Conférence d’entente nationale, conçue comme un espace de réflexion inclusive et de dialogue inter-maliens avec pour socle la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble, est prévu par l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale. Sa tenue a permis d’instaurer un débat approfondi et inclusif entre toutes les composantes de la nation malienne et de la diaspora sur les causes profondes du conflit. Ce retour est en sorte un prolongement de ce processus. Sur les lèvres des acteurs maliens comme l’Artiste chanteuse Djénéba Seck, des Honorables Députés comme Samba Yattassaye de Mopti, des Responsables d’associations tel que le Président du « Mouvement IBK 2018 en marche », Abdoul Aziz Diallo, des Dames Fatoumata Sacko, Traoré Nassouman Soumahoro, Aminata Dramane Traoré ou Tall Awa Touré, toutes du parti PDES, le maître mot de ce retour est simplement « La Réconciliation nationale». « C’est pour la première fois sur le continent africain qu’un Président qui séjourne à quelque part et que le Président en exercice accepte de le ramener. Cela est une fierté et nous accompagnons IBK dans ce sens. Parce qu’il a eu le sens de la réconciliation nationale. Aujourd’hui, les Maliens aspirent à cette réconciliation nationale », a soutenu Abdoul Aziz Diallo. Et Mme Aminata Dramane Traoré de renchérir : « L’ex Président de la République ATT vient dans le cadre de la paix et du processus de réconciliation nationale. Son arrivée est un grand pas dans la réconciliation nationale. Par exemple, il y a des gens que je n’avais pas vus depuis cinq ans. Aujourd’hui, nous, PDES, sommes avec les gens du RPM. Ce qui, à un moment, n’était pas possible. Aussi, il y a ici des militaires qui n’étaient pas avec ATT. Tous ceux-ci sont des facteurs de réconciliation nationale. ATT est parti sous le feu, il revient dans un avion de commandement du Président IBK. A ce titre, je pense que la paix est effective. En sommes, je dis à tous les Maliens que nous sommes heureux, fiers, que le Président IBK a été au début et à la fin du processus. Pour cela, nous lui remercions et disons au soldat de la démocratie bienvenue à la maison ». En laissant la porte de retour grandement ouverte à ATT qui accepte la main tendue de son aîné IBK, les Présidents IBK et ATT sont à l’unisson et marquent d’une pierre blanche l’amorce de la réconciliation au Mali : leur unique vision. Cyril ADOHOUN Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here