Journée scientifique de l’ONEF : L’insertion des jeunes au cœur des préoccupations

21
L’ONEF, a organisé sa deuxième journée scientifique sous la haute présidence du ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Monsieur Maouloud Ben KATTRA. C’était ce mercredi dernier dans la salle de conférence du conseil national du patronat du Mali (CNPM). A l’entame des travaux, le DG de l’Observatoire National de l’Emploi et de la Formation (ONEF) , M. Boubacar DIALLO, dira que c’est après la réussite de l’organisation de la première journée scientifique en 2016, que les membres de l’ONEF se réunissent pour célébrer la deuxième journée. A-t-il rassuré que l’observatoire national et de la formation, en tant que structure de recherche et de formation entend perpétuer cette tradition. Le thème retenu cette année est de : « La problématique de l’insertion professionnelle des diplômés dans le marché du travail ». Selon Boubacar Diallo, depuis son opérationnalisation en 2015, l’ONEF a publié une vingtaine de rapport d’études et cinq rapports sont en cours de réalisation. Aujourd‘hui, a-t-il précisé que, les ressources humaines sont de plus en plus associées au succès des organisations, c’est un véritable atout concurrentiel, et lequel reposent tous les autres avantages compétitifs des organisations. De ce fait, l’employabilité des jeunes constitue une préoccupation majeure des plus hautes autorités, et l’insertion professionnelle reste l’un des défis majeurs à relever. L’objectif général de la présente journée est de débattre sur la problématique de l’insertion des diplômés dans le marché du travail afin de dégager des pistes de solutions devant améliorer l’employabilité et de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. De façon spécifiques elle vise à : présenter au public des résultats des différentes études réalisées sur l’insertion des diplômés au Mali ; instaurer un cadre de discussion et de sensibilisation des acteurs venant d’horizons divers sur la problématique de l’insertion des diplômés ; définir aussi le rôle de chaque acteur ( Etat, secteur privé, organisme de formation, étudiants) dans la promotion de l’emploi ; et enfin, formuler des recommandations pertinentes pour une meilleure insertion professionnelle des diplômés. Quant au ministre de l’emploi et de la formation professionnelle M. Maouloud Ben KATTRA, il dira que, le choix de ce thème n’est pas fortuit, car l’insertion des diplômés constitue une très grande préoccupation pour les pouvoirs publics et la société de façon globale. « C’est fort de ce constat que le président de la république, SEM Ibrahim Boubacar Keita a mis l’accent sur le triumvirat « Education-Formation- Insertion », dont l’un des indicateurs est l’objectif de réaliser 200.000 emplois à l’horizon 2018 » a-t-il souligné dans son allocution. Selon lui, cet engagement présidentiel vise autant à faire de l’emploi une des priorités de l’action gouvernementale, pour soutenir le développement de nos atouts économiques et ouvrir de nouvelles opportunités à notre jeunesse, que de préparer celle-ci à affronter un environnement international de plus en plus intégré et concurrentiel. Et, a-t-il rassuré au public que, le gouvernement du Mali dirigé par Abdoulaye Idrissa Maïga, est conscient que le chômage et l’augmentation des emplois faiblement productifs constituent, dans le monde entier, une grande et grave menace pour le développement social, mais aussi, une cause primordiale de pauvreté. Il conclue son propos en formulant ses vœux de pleins succès pour la nouvelle année de 2018. Aly MORBA, Stagiaire Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here