Solidarité au sein de la police nationale : L’Amipol remet un chèque de deux millions de francs Cfa à chacun des 74 futurs retraités de la police nationale

3
273 motos mise à la disposition des forces de sécurité pour renforcer leur capacité opérationnelle L’Amicale des fonctionnaires de police (Amipol) a procédé, le mercredi 27 décembre, dans l’enceinte du Groupement mobile de sécurité (Gms), à la remise officielle des chèques d’un montant de deux millions de francs Cfa à chacun des 74 policiers devant faire valoir leurs droits à la retraite à compter de janvier 2018. Une cérémonie couplée avec la remise des clés de 273 motos aux unités de police et autres services de sécurité et de la protection civile. La cérémonie était présidée par le directeur général de la police nationale, Contrôleur général de police Moussa Ag Infahi. Pour la circonstance, il était entouré de l’ancien Dg de la police et non moins député élu à Nara, l’Honorable Niamé Keïta, des représentants de toutes les forces de sécurité, ainsi que de tous les directeurs des services centraux de la police nationale. Après avoir observé une minute de silence en la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires de la grave crise qui secoue notre pays, ainsi que de celle des fonctionnaires de police décédés au cours de l’année 2017, le président de l’Amipol, Commissaire principal Mamoutou Togola, a rendu un vibrant hommage à toutes les personnes qui ont contribué à la bonne marche de l’Amicale depuis 31 ans, en particulier son fondateur, le Colonel Sambou Soumaré. Et de rassurer que malgré les vagues de départs de ces dernières années, l’Amicale dispose de ressources nécessaires pour couvrir ses dépenses courantes. “L’Amicale se porte très bien. Malgré ces dépenses, elle dispose de plus d’un milliard de Fcfa dans son compte bancaire”, a-t-il précisé. Avant d’inviter les fonctionnaires de police à l’union, à l’entraide, à la responsabilité, à la solidarité, mais surtout à l’action. “Aujourd’hui, nous sommes condamnés à marcher ensemble, à lutter ensemble, à réussir ensemble cette noble tâche que l’histoire attend de nous, à savoir l’unification de tous au service de la paix, de la tolérance et du progrès social”, a laissé entendre le commissaire Togola. 20 000 logements sociaux pour les fonctionnaires de police À ses dires, tous les porteurs d’uniforme sont liés par un cordon ombilical, la République du Mali, que rien ne saurait durablement rompre. Selon lui, l’histoire récente de notre pays prouve à suffisance cela. Ainsi, le Mali a pu résister à toutes les vicissitudes ainsi qu’à toutes les difficultés de la vie active. À l’entendre, l’Amicale est en partenariat avec une société de construction de logements sociaux afin de réaliser 20 000 logements pour les policiers sur dix ans, en raison de deux mille logements par an. Cependant, il estime que l’accompagnement de l’État est indispensable, en vue de l’obtention de l’exonération du programme pour permettre aux policiers de supporter le coût des logements. Pour lui, en guise de soutien à l’ensemble des forces armées et de sécurité, l’Amipol remet les clefs de 273 motos pour un coût d’environ trois cent millions de francs Cfa. “Ces équipements permettront de renforcer les capacités opérationnelles de nos forces suivant un programme de partage tenant compte non seulement de tous les services de police nationale, mais aussi de la gendarmerie nationale, la garde nationale, la protection civile, la police militaire, la Direction des ressources humaines et de l’Office central des stupéfiants”, a-t-il poursuivi. Climat favorisé par l’émergence de nouvelles menaces À sa suite, le porte-parole des partants à la retraite, le Contrôleur général de police Chabane Touré s’est réjoui de l’organisation de cette cérémonie de remise à l’intention des fonctionnaires de police devant faire valoir leurs droits à la retraite à compte de janvier 2018. “Nous sommes des policiers à vie car nous comptons assister la jeune génération à travers des conseils et des partages d’expériences, surtout à un moment où nos forces de sécurité sont confrontées à plusieurs défis sécuritaires caractérisés par l’émergence de nouvelles menaces”, a-t-il martelé. Pour sa part, le directeur général de la police nationale dira que les désormais retraités de la police nationale ont servi la corporation avec beaucoup de dévouement et d’abnégation. Et de préciser que la police ne peut marcher sans l’apport de tous. Avant de s’engager à faire sortir les policiers de la précarité afin d’instaurer une paix durable au Mali. Boubacar PAÏTAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here