Mali: le président IBK nomme son nouveau gouvernement

2

Le nouveau gouvernement malien a été annoncé quelques heures après la nomination de Soumeylou Boubeye Maïga comme Premier ministre. 37 ministres le composent. Le décret les nommant a été lu dans la nuit de samedi 30 à dimanche 31 décembre à la télévision nationale du Mali. Peu de changement, mais trois évictions notables, celle d’Abdoulaye Diop ministre des Affaires étrangères, de Mohamed Aly Bathily, ministre de l’Habitat et celle de Kassoum Tapo, ministre des Droits de l’homme et de la réforme de l’État. C'est une équipe reconduite quasi intégralement qui a été nommée par le président de la République. Seuls quelques portefeuilles ont changé de main. En premier lieu celui de Tiéman Hubert Coulibaly. Il a été promu ministre des Affaires étrangères. Mohamed Ag Erlaf passe lui de l'éducation nationale au ministère de l'administration territoriale. Originaire de la région de Kidal, il aura un rôle central pour être en charge du processus électoral en vue des élections. Housseini Amion Guindo quitte lui le département des sports où la crise du football couve toujours pour le très sensible département de l'éducation national. C'est en revanche la désillusion pour Abdoulaye Diop. En poste depuis avril 2014, il était considéré depuis comme un poids lourd du gouvernement après avoir œuvré en faveur de la signature de l'accord de paix d'Alger. Accord qui peine tout de même à être appliqué sur le terrain. Maître Kassoum Tapo était lui sur la sellette, en charge des droits de l'homme et de la réforme de l'Etat, il paye l'échec du projet de réforme constitutionnelle face à la pression de la rue. Enfin Mohamed Aly Bathily quitte le département de l'habitat. Avec ce départ le président de la République souhaite selon plusieurs analystes canaliser son gouvernement et limiter les couacs à un moment où il prône le rassemblement. Source : Africatime Africatime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here